Advertising Console

    "Komma" de Martine Doyen

    Reposter
    Cinergie Cinergie.be

    par Cinergie Cinergie.be

    178
    745 vues
    Pour moi, c'est avant tout l'histoire de ce personnage masculin qui rencontre cette femme. Si c'était l'histoire d'un couple, ils se seraient rencontrés beaucoup plus tôt dans l'histoire, et il y aurait une fin qui se rapporte à leur rencontre. Tandis que la fin se rapporte plutôt à la recherche du personnage masculin. C'est un anti-héros très romantique, qui n'est pas dans la réflexion. Il fait des choses dingues, comme embarquer cette fille en Bavière et puis, ensuite, il se dit "merde, qu'est ce que j'ai foutu ?" Il reste profondément humain tout en faisant des choses profondément héroïques. J'aime bien aussi cette figure de cowboy à la Sergio Leone, où le personnage débarque on ne sait d'où, fait ses trucs et repart, on ne sait où. Il a juste une gueule, bonne ou méchante. J'avais aussi envie d'un personnage comme ça. Ce n'est pas un prince charmant, puisque le film ne se termine pas comme dans les contes "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants", non ! Si Komma raconte l'histoire d'une rencontre, elle n'est pas forcément amoureuse, et c'est plutôt, en effet, de l'ordre de sauver l'autre. D'autant plus qu'il y a une grande différence d'âge entre eux. Mais avec la fin, on se demande si lui sera sauvé par cette rencontre ? Est-ce qu'elle va lui permettre de ne pas lâcher ? Parce qu'il s'accroche à la fin, quand même (rires). J'avais envie d'une fin qui continue dans la tête du spectateur et qui ne soit pas donnée dans le film. Je trouvais cela un peu simple de donner la réponse, le film me semblait alors devenir moins intéressant. Je préférais rester sur un point d'interrogation.

    http://www.cinergie.be/entrevue.php?action=display&id=556