Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Le café de la Bastide du Cours

il y a 10 ans1K views

Elles ont les seins fiers comme des cornes de taureau, les fesses vagabondes, elles déambulent légères et court vétues sur le Cours Mirabeau. Les étudiantes et les touristes hantent la nuit comme de jolis fantômes qui passent et se fondent dans la ville. Il ne reste derrière elle qu'un doux parfum de jeunesse et un rire clair qui s'éteint. Nuit de mai à Aix-en-Provence avec deux amies qui parlent de la vie, de leur jules, d'une maison au Tholonet et d'un homme mi-gladiateur, mi empeureur indolent.