Advertising Console

    OUD : Said Chraibi & Adel Shams El Din 1/2

    Reposter
    shams67

    par shams67

    27
    11 532 vues
    Saïd Chraïbi

    En plus de quarante ans de musique, Saïd Chraïbi s’est affirmé, par son style, ses compositions et sa musicalité, comme l’un des luthistes (tous styles confondus) les plus importants du monde de la musique.

    Dès l’âge de 13 ans, le jeune Marocain Saïd Chraïbi — né en 1951 à Marrakech — découvre le oud. L’instrument ne le quittera plus. Ce sera l’étude précise et acharnée de tous les modes et les styles inhérents à l’instrument, qu’il soit arabo-andalou, turc, perse, classique occidental. Sa recherche se portera aussi sur la facture des ouds avec Khalid Bel Hayda, luthier de Casablanca. Ils effectueront un travail novateur sur l’ancestral instrument de musique, sur les proportions des caisses, la position des rosaces conférant aux instruments de Saïd Chraïbi un son unique.

    Parmi ses références musicales, il y a Farid El Atrache (à qui il rend hommage par le morceau "Hommage à mon maître" dans un de ses derniers disques La clef de Granade, enregistré lors d’un de ses concerts parisiens). Saïd Chraïbi se forge une carrière remarquable comme soliste avec un son particulier, la précision de son doigté et de son phrasé. Sa réputation se bâtit également lors de participations toujours impeccables. Car en plus d’être un musicien sensible et érudit, le luthiste porte son luth de façon altière, ce qui lui confère d’emblée une sorte d’autorité. Toujours à l’écoute des autres, il n’hésite jamais à mettre son art au service des voix, comme celles de Karima Skalli, Amina Alaoui, Mahmoud El-Idrissi…

    Bien sûr, pour toute son œuvre, il a reçu nombre de prix prestigieux dont le Luth d’Or. Saïd Chraïbi prolonge et ouvre de nouveaux chemins au luth marocain. Il perpétue ainsi la riche tradition musicale de son pays et ajoute de manière incontestable son nom à la liste déjà remarquable des musiciens historiques tels que Othman Tazi, Ahmed El Baidaoui, Abdelkrim Raiss, Guennoun…

    Philippe Krümm