Advertising Console

    Tommaso Fiorilli commente "Cages"

    Reposter
    Cinergie Cinergie.be

    par Cinergie Cinergie.be

    180
    1 804 vues
    Masset-Depasse filme cette fois un couple passionnément épris, si épris que lorsque son amant (Sagamore Stévenin) commence à s'éloigner, Eve (Anne Coesens) décide, pour le reconquérir, de le séquestrer.Lorsque nous arrivons sur le plateau de Cages d’Olivier Masset-Depasse, on est surpris d’être accueillis par un ours empaillé qui n’est autre que le gardien d’une étrange galerie d’autres animaux empaillés, eux aussi, ornant les murs d’un café qui ne s’appelle pas par hasard, le zoo. Dans ce café sombre, où la couleur rouge sang des murs donne aux animaux morts une présence étrange , les propriétaires, Eve (Anne Coesens) et Damien (Sagamore Stévenin) organisent annuellement le concours du meilleur cri d’animaux.

    Sur la scène du café, Eve, Damien et une série de participants au concours sont filmés par une Arriflex SR3, tenue à l’épaule par Tommaso Fiorilli. L’image étant relayée à un combo permet à Olivier Masset-Depasse de visualiser le plan. Ce qui n’empêche pas le réalisateur, lors des répétitions, de mimer une bagarre avec les acteurs et d’en discuter avec eux : « essaie plus sec, le coup de poing, pour voir » dit-il tranquillement, et d'une voix presque douce. Nous sommes au moment de la remise des prix du concours, et Sagamore Stévenin, tout de noir vêtu, porte un masque de loup. Une énergie brute se dégage de ce comédien qui suit avec une docilité presque étonnante les consignes du réalisateur. Après diverses répétitions, Cathty Mlakar, l’assistante réalisatrice demande : « - Le cadre est bon, on peut la tourner ?» « - On va la tourner » répond le réalisateur. On vérifie le magasin de la caméra et le plan se tourne en plusieurs prises.
    http://www.cinergie.be/article.php?action=display&id=163