Advertising Console

    Décollage de Energiya et Bouran

    Reposter
    sergei16

    par sergei16

    4
    4 967 vues
    Décollage de la navette spatiale Бура́н sur le lanceur lourd Энергия.

    D'un point de vue externe, la navette russe ressemble à l'américaine. Les différences se situent au niveau de la conception.
    Deux des défaillances ayant conduit à la perte des navettes américaines n'auraient pas pu se produire sur Bourane, pour cause de conception différente :

    Les boosters latéraux ne sont pas des moteurs à poudre, mais des moteurs à comburants liquides (kérosène/oxygène)
    La fusée porteuse Bourane n'a pas de revêtement extérieur de mousse isolante, car elle n'utilise pas d'hydrogène liquide

    • Bourane a été conçue dès le départ pour effectuer des vols habités et non-habités avec la possibilité d'atterrir automatiquement comme lors de son premier vol.
    • Bourane n'a pas de propulseurs principaux. La fusée Energia sert de propulseur principal.
    • La fusée Energia qui sert de propulseur principal à Bourane n'est pas réutilisable alors que les propulseurs principaux (sur l'orbiteur) et les propulseurs d'appoint de la navette américaine le sont.
    • Bourane peut transporter 30 tonnes en orbite contre 25 pour la navette américaine.
    • Le rapport masse envoyée/masse retournée est de 6,5 pour Bourane contre 5,5 pour la navette américaine.
    • Bourane peut revenir sur Terre avec une charge de 20 tonnes contre 15 pour la navette américaine.
    • Le modèle de la surface externe de protection thermique est optimal et les séparations longitudinales des tuiles de protection sont orthogonales à la ligne d'écoulement de l'air ne présentant pas d'angles aigus.
    • Contrairement aux navettes américaines, qui sont de simples planeurs, Bourane dispose d'un réacteur utilisable lors du retour sur terre.

    Bourane n'a jamais eu d'équipage embarqué et est le seul appareil volant ayant décollé, fait le tour de la planète en orbite et atterri de manière automatique.
    (wiki)