Advertising Console

    Le Dalaï lama : Citoyen d'honneur de Paris

    Reposter
    INFOCOM-Net

    par INFOCOM-Net

    352
    436 vues
    Le Dalaï lama : Citoyen d'honneur de Paris

    Les élus parisiens ont fait lundi 21 avril le dalaï lama ainsi que le dissident chinois Hu Jia "citoyens d'honneur" de la Ville de Paris, au risque d'envenimer les relations entre la France et la Chine, mises à mal par le fiasco du passage de la flamme olympique dans la capitale française.

    Le voeu de la mairie concernant le Dalaï lama a été adopté "à l'unanimité mais avec beaucoup de non participation au vote", lors de ce premier conseil de Paris de la mandature, a reconnu le maire socialiste Bertrand Delanoë.

    Son cabinet a par ailleurs indiqué que des élus avaient reçu une lettre à l'en-tête de l'ambassadeur de Chine les dissaudant d'accorder au chef spirituel des bouddhistes ce titre honorifique au risque de rendre "pire" la situation au Tibet.

    Les 72 socialistes ont voté pour mais les trois élus PRG n'ont pas pris part au vote, de même que Christophe Girard, adjoint PS à la Culture, et Pierre Aidenbaum, maire PS du IIIème arrondissement. Les 54 élus UMP n'ont pas pris non plus part au vote, pas plus que les 5 MRC, les 8 PCF et les 9 élus du Centre et indépendants.

    Lors du même conseil, les élus ont fait "citoyen d'honneur" de la ville le dissident chinois Hu Jia, 34 ans, militant engagé dans la défense des malades du sida, de l'environnement et de la liberté d'expression et condamné à trois ans et demi de prison, dans un vote organisé sur proposition du groupe des Verts.

    Le dalaï lama, prix Nobel de la Paix, et le dissident chinois, rejoignent ainsi comme citoyens d'honneur de la Ville de Paris l'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt, l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, ou l'Iranienne Shirin Ebadi.

    Ces votes interviennent au moment où, après la calamiteuse traversée de Paris par la flamme olympique, Nicolas Sarkozy s'efforce, par l'envoi d'émissaires à Pékin, de calmer le jeu, tout en continuant à réserver sa décision sur sa participation à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques.