Advertising Console

    Construction

    Repost
    guillaume rauscher

    par guillaume rauscher

    0
    936 vues
    Construction
    Par Manon VALENTIN ET Guillaume RAUSCHER

    Condition de la mise en scène:
    Le film a été réalisé pour une exposition. Nous sommes partie du principe, au niveau du montage, qu'un spectateur ne passe pas plus de 2 ou 3 minutes à regarder une oeuvre ; d'où des séquences de cette durée : il a fallu pour chacune d'elle mettre en avant l'interrogation que suscite le film (voir synopsis plus bas) et créer un flottement, permettant contemplation et réflexions. Ce dernier point est donc à l'origine de la durée même de ces dites séquences.

    Synopsis:
    Isolé de tous, sans aucune appartenance familiale ou sociale, sortir d’un long rêve et comprendre le constat d’un présent vide, telle a été la source de réflexion de cette oeuvre.
    Comment est-il possible de s’adapter dans un environnement épuré de toute influence et de réduire le vide par la construction de soi ? Que nous renvoie alors notre propre mental ?
    Et si les éléments de notre construction culturelle se présentaient, saurions-nous exactement de quoi il s’agit ? Saurions-nous même les reconnaître ?
    Tiré de son néant, chaque dessin, peinture et projection, réels ou imaginaires, et renvoyant à des notions de liens, ne pourrait être perçu comme n’appartenant qu’à notre mental.
    Le paradoxe viendrait alors de notre propre essence. Soit le comportement, inhérent à notre esprit, deviendrait la source de notre construction culturelle et familiale ; soit il ne reconnaîtrait pas, comme vecteur d’existence, ces préceptes sociaux. Un va et vient entre le rejet et l’attirance se ferait ainsi entendre.
    La seule expression de soi ne pourrait alors transparaître que par un retour animal, dont l’expression principale serait le cri.