Ese mbaze nde? A qui puis-je me confier?

LiliTheKing
393
3 741 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Soirée de la mémoire 2008. Bruxelles, 7 avril 2008.

Chant d'entrée.

"Ese mbaze nde?" "A qui puis-je me confier?" de Suzanne Nyiranyamibwa.

Je remercie les 5 artistes rwandais qui interprètent cette chanson : (de gauche à droite)

Kizito, Faïna Numukobwa, "Fofo", Muyango et Julienne Gashugi

Un appel : N'a-t-on pas le droit de comprendre ce qui est dit dans cette chanson, nous les "muzungu"?

N'y a-t-il donc pas un Rwandais "sensible" qui va nous traduire les paroles?

PS : L'appel ci-dessus a été entendu et nous en avons donc une traduction : http://users.edpnet.be/lilitheking/Rwanda/Commemoration%202008/Ese%20mbaze%20nde.pdf

Je remercie vivement choupette199 (www.dailymotion.com/choupette199)

Liens utiles :

www.dailymotion.com/LiliTheKing/commemoration
www.dailymotion.com/LiliTheKing/Suzanne%20Nyiranyamibwa
www.dailymotion.com/LiliTheKing/fofo
www.dailymotion.com/LiliTheKing/Muyango
www.dailymotion.com/LiliTheKing/Julienne%20Gashugi
www.dailymotion.com/LiliTheKing/Faina%20Numukobwa
www.dailymotion.com/LiliTheKing/Kizito%20Mihigo

L'index : www.dailymotion.com/tags/LiliTheKing

Les documentaires : www.dailymotion.com/playlists/LiliTheKing

4 commentaires

Merci aussi à Choupette
Par bernardchupin Il y a 7 ans
(la fin)

L’objectif était d’exterminer cette ethnie
Même les mères de l’âge des leurs, même les bébés,
Personne n’y a échappé

J’ai supplié l’Eternel, pour que ce ne soit que des rêves
Malheureusement, tout se révéla réalité
Faute de mieux, j’ai avalé mes larmes et me suis tu.

Les nôtres sont dans les bras de l’Eternel
Ne nous résignons pas, cela ne convient.
Combattons la haine, nous vaincrons le chagrin.

Par Yvette Choupette Il y a 7 ans
(la suite)

Comme du bétail, les innocents ont été conduits à l’abattoir
Comme des criminels, ils ont été torturés
Être Tutsi était un pêché mortel.

Le hutu qui n’a pas tué, n’avait pas droit à la vie.
Il était complice des Tutsi, et devait mourir,
Et presque tous les siens avec lui.

Ils ont été soumis à l’extrême humiliation
Ils ont été dépouillés de tous leurs biens
Ce fut pour eux un vrai calvaire

Ils les ont malmenés sans soucis, sans scrupule
En chantant et en se vantant,
Tel avec des machettes, Tel autre avec des gourdins

Pour être tué avec les balles il fallait payer
Sinon c’était la machette,
Tel fut leur indicible supplice

Par Yvette Choupette Il y a 7 ans
Bonjour LiliTheKing,

Je vais essayer une traduction, les autres pourront me corriger ou me compléter...

Comment faire, que faire ?
A qui m’adresser, puisque ceux/celles qui pourraient me comprendre ont été décimés

Arrivée au Rwanda, au tour de moi tout est étrange
Mon cœur bat à la chamaille, tous mes membres me lâchent
Tout mon corps tremble.

Tous les sentiers sont sombres
Les belles collines sont remplies de cadavres
Là ou s’amusaient les enfants, se régalent les vautours.

Les larmes des orphelins ne me laissent pas dormir
Les mères n’ont plus d’enfants
Les veuves croupissent sous le poids du chagrin.

Les églises débordent de cadavres,
Le pays est jonché de mines
Même si tu vois le jour, tu n’es pas sûr de passer la nuit.

Par Yvette Choupette Il y a 7 ans