Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Effondré, Serge Lama pleure la femme de sa vie

il y a 2 ans352.7K views

6MEDIAS

6MEDIAS

C’est un choc pour Serge Lama. Selon les révélations du journal La Nouvelle République, sa femme, Michelle Chauvier, est décédée des suites d’un accident vasculaire cérébral à l’âge de 71 ans. Son corps a été découvert gisant sur le sol de leur résidence secondaire de Romilly sur Perche par leur femme de ménage. Dans cette petite commune de 200 habitants du Loir et Cher, l’émotion est à son comble. Tout le monde connaissait le couple, et veillait à respecter leur tranquillité. "On est abasour¬dis. Depuis quarante ans, elle qui aimait la campagne, venait ici très régu¬liè¬re¬ment à la ferme dans le cadre de rela¬tions très simples d’abord de bon voisi¬nage. Elle est encore passée dimanche avec son fils et sa belle-fille, souriante et épanouie" confie Berna¬dette Pelle¬tier, conseillère municipale de la ville. Le couple, qui s’était rencontré en 1970, avait donné naissance à Frédéric en 1981, et s’était marié en 1991. Ils venaient de fêter leurs 25 ans de mariage.

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

  • Contenu à caractère sexuel
  • Contenu violent
  • Diffamation ou contenu haineux
  • Vidéo de désinformation

Intégrer la vidéo

Effondré, Serge Lama pleure la femme de sa vie
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x4zyted" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

  • Contenu à caractère sexuel
  • Contenu violent
  • Diffamation ou contenu haineux
  • Vidéo de désinformation

Intégrer la vidéo

Effondré, Serge Lama pleure la femme de sa vie
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x4zyted" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus