Effondrement des 3 tours du WTC et théorie de la thermate

Découvrir le nouveau player
Darimon

par Darimon

149
3 010 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Source : http://www.youtube.com/watch?v=iKEmpCpeGso

Des théoriciens du complot affirment que l'analyse de l'acier et de la poussière des tours WTC par Steven E. Jones met clairement en évidence les éléments chimiques qui seraient la signature de la thermate. Effectivement, la présence de fer, de soufre, d'aluminium, de potassium, de manganèse, de fluor et de titane dans la poussière des WTC est également constatée dans les échantillons prélevés par l'USGS (United States Geological Survey, Institut d'études géologique des États-Unis), et la plupart sont des ingrédients de la thermate.

Mais le 1er réflexe d'un scientifique sérieux est de s'assurer que ces éléments chimiques n'ont pas également des origines autres que celles de la thermate. Bien que Steven E. Jones affirme avoir trouvé « une quantité anormale des éléments chimiques », il est à des années-lumière de la vérité :
- Le 3e composant le plus utilisé dans la construction du WTC a été les cloisons en plâtre à base de gypse, ce matériau étant constitué de 18,60 % de soufre.
- Le fer est utilisé dans la peinture et le matériel électronique.
- Le manganèse est utilisé dans l'acier de construction, la peinture, les batteries, et les céramiques.
- Le potassium est utilisé dans le béton.
- Le fluor est un constituant du fréon. Environ 500 tonnes de fréon étaient utilisés pour rafraîchir le complexe du WTC. C'était l'installation d'air conditionné la plus importante du pays.
- Le titane est utilisé dans le papier et la peinture (très courant au WTC). Il constituait 2 % de chacun des Boeing-767. Le WTC7 était également revêtu de panneaux d'acier ou de titane polis.
- L'aluminium est le principal constituant des avions, ainsi que celui du revêtement extérieur des tours jumelles.

Prétendre qu'il y avait des éléments chimiques « inhabituels » dans les décombres du WTC, et en déduire que leur présence ne peut être due qu'à l'utilisation de thermate, relèvent d'une incroyable farce.

D'après les propres estimations de Steven Jones, « environ 500 des kilos d'explosifs a suffi [pour chaque tour] ». Pour les tours jumelles et le WTC7, cela équivaut à 1500 kg de thermate. La thermate est constituée de 2 % de soufre, soit un total de 30 kg de soufre. Environ 1 million de tonnes de poussières ont recouvert le sud de Manhattan. Donc, sur la base des estimations du Professeur Steven Jones, les résidus de la thermate auraient contribué à augmenter de 0,000003 % le taux de soufre dans les poussières du WTC. Une telle augmentation de la teneur est dérisoire par rapport au taux de 5,4 % de soufre mesuré dans les échantillons de poussières prélevés par l'USGS.

Plus d'informations au sujet des théories du complot sur le 11 septembre 2001 :
http://perlesdu911.blog4ever.com

Les commentaires ont été désactivés pour cette vidéo.