Advertising Console

    Friedländer - Dauzat / 7. Le témoignage des victimes

    Repost
    La Vie des Idées

    par La Vie des Idées

    233
    758 vues
    Saul Friedländer, l'usage que vous faites des journaux intimes est extrêmement frappant. Tous ces diaristes ont disparu dans la Shoah, interrompant brutalement leur journal. Vous faites aussi usage des journaux enfantins, par exemple le journal de Dawid Rubinowicz et celui d’un enfant anonyme, dans le ghetto de Lodz. Pouvez-vous nous parler de cette langue des victimes, qui est aussi une langue d'enfants, dont on sent qu'elle est extraordinairement aiguë et lucide ? [00:00 à 03:58]

    Pierre-Emmanuel Dauzat, vous avez traduit la biographie d'Anne Frank. Cela vous donne-t-il un éclairage qui conforte ce que dit Saul Friedländer? [00:00 à 06:58]

    La vie des idées
    http://www.laviedesidees.fr