Advertising Console

    1966 Luxembourg - Michele Torr

    Repost
    Galiza

    par Galiza

    460
    2 209 vues
    "Ce soir je t`attendais"

    Le vent peut bien secouer les branches
    Sur la rue les volets sont clos
    Sur une nappe blanche quelques roses se penchent
    Sur un couvert dressé pour deux

    La mélodie que tu préfères
    Posée sur le bord du piano
    Tout est prêt, je l'espère, je n'ai plus rien à faire
    Que d'ouvrir, car j'entends ton pas
    Mais te voilà, mais ne prends pas l'air étonné

    Car je savais, et je t'attendais, ce soir je t'attendais
    J'étais si sûre que tu viendrais
    Oui, je savais, et je t'attendais, ce soir je t'attendais
    J'avais raison de t'espérer

    Nous nous sommes fait beaucoup de peine
    On s'est quitté pour quelques mots
    C'est de l'histoire ancienne, je sais bien que tu m'aimes
    C'est pourquoi je guettais ton pas
    Et me voilà, là devant toi, tendant les bras

    Car je savais, et je t'attendais, ce soir je t'attendais
    J'étais si sûre que tu viendrais
    Oui, je savais, et je t'attendais, ce soir je t'attendais
    J'avais raison de t'espérer

    Oui, je savais, et je t'attendais, ce soir je t'attendais
    Pour te garder à tout jamais
    Oui, je savais, et je t'attendais, ce soir je t'attendais
    Ce soir je t'attendais