Advertising Console

    NATALIE NATIEMBE

    Repost
    charette97420

    par charette97420

    215
    2 605 vues
    Retrouvez l'émission
    NOUT NASYON
    NOUT KILTIR
    Su:
    http://www.myspace.com/charette97420tv

    Poésie créole finement ciselée, musique métissé et aventureuse : Nathalie Natiembé plonge le maloya dans une nouvelle ère.

    Ceux qui l’ont croisée, sur son île de la Réunion ou lors de l’une de ses escapades scéniques en Europe, le savent : Nathalie Natiembé est un phénomène. C’est la quarantaine passée, en 1997, qu’elle commence à prendre les scènes d’assaut. Son charisme naturel, étonnant comme détonnant, fera le reste ; le public est conquis par son unique énergie, sa poésie mixant intimes inspirations et aspirations actuelles aux « zistoir son péi ». A capella, parfois juste accompagnée de son triangle, Natiembé n’a pas besoin d’artifices pour passionner. « Sanker » est son second opus, enregistré avec des musiciens des îles voisines, parmi les plus influents de l’Océan Indien : Lélou Menwar le Mauricien pose sa patte noire, comme Régis Gizavo le Malgache son accordéon. Sami Pageaux, fils de l’emblématique Danyel Waro, et Jean Amemoutou, petit fils du chanteur populaire Maxime Laope, sont les fidèles percussionnistes présents tout au long des plages du disque comme en tournée. Son âme de rockeuse imprègne son maloya ; juste sa voix filant le blues, et un roulèr, le tambour ancestral, pour rythmer les mots, Natiembé chante l’Afrique et sa rencontre avec le Mozambique (« Zanamatopé »), terre de ses ancêtres qu'elle prie dans l’émouvant « Ex Voto », poétise son île en rendant hommage à Cilaos, tout en gardant les yeux ouverts sur la réalité de la vie partout et ailleurs...

    http://www.myspace.com/nathalienatiembe