Advertising Console

    S. SERRI: Portrait du Maître.

    Reposter
    nono

    par nono

    205
    3 396 vues
    Le portrait du Cheikh Sid Ahmed SERRI, maître de la musique arabo andalouse de l'école d'Alger.
    Sid-Ahmed Serri est une référence de la musique andalouse. Ayant à son actif plus d’un demi-siècle d’expérience, il a consacré toute sa vie à l’enseignement et au chant.
    Musicien, professeur de musique et chanteur algérien, Sid Ahmed Serri est né en 1926 à La Casbah d’Alger. En 1945, il adhère successivement aux associations El Andaloussia puis El Hayat qu’il quitte pour entrer à l’association El Djazaïria où il est admis dans la classe de musique dirigée par Abderrezak Fakhardji. En 1952, les dirigeants d’El Djazaïria (devenue depuis peu El Djazaïria El Mossilia par la fusion de leurs associations) lui confient la classe supérieure. Entre 1988 et 1992, il s’attelle à la création et au développement d’une nouvelle association musicale, El Djazaïria El Thaâlibiya. En 1989, il est choisi et élu à l’unanimité par ses pairs comme président national de l’Association de sauvegarde et de promotion de la musique classique algérienne. En avril 2006, il est élu président de la Fédération nationale des associations de musique classique algérienne.
    Sid-Ahmed Serri est l’auteur, en collaboration avec Rachid Mahi, d’un recueil de noubas andalouses, édité en 1997 puis réédité en 2002 et 2006 par l’Entreprise nationale des arts graphiques (ENAG). Il a écrit en outre de nombreux et divers articles et études publiés dans la presse et les revues algériennes et a participé à des travaux et des interviews sur la musique classique algérienne. Entre 1998 et 2002, il réalise l’enregistrement sur CD de l’intégralité de son répertoire de musique classique algérienne. Sid-Ahmed Serri a été le premier artiste lyrique à recevoir, en avril 1992, les insignes de l’Ordre du Mérite national.