Advertising Console

    Anne-Flore

    Repost
    Casting Sauvage

    by Casting Sauvage

    26
    6 732 views
    Autant le dire tout de suite, je n’ai jamais revue Anne-Flore. Mais c’est l’un de mes regrets. On s’imagine que celui qui rencontre un grand nombre de femme s’habille de désinvolture et trempe son âme dans le vin de l’insensibilité. Il n’en est rien. C’est même exactement le contraire. Dans sa chanson «les passantes» Brassens a parfaitement décrit ce sentiment, la désolation de ne pas avoir su retenir celle qui vous a éclairé l’espace d’un instant.

    Le but de Casting Sauvage c’est avant tout que la filature se prolonge le plus longtemps possible sur le mode du jeu. Séduire ce n’est pas autre chose. C’est détourner l’autre de sa trajectoire mentale pour lui proposer un autre voyage intérieur. En cela la conversation est un voyage.

    Ce qui me plaisait dans Anne-Flore, outre sa jolie robe en vichy bleu, c’était sa grâce, son rythme aérien et puis ses réparties moqueuses. Elle savait maintenir le subtil équilibre entre l’agacement que représentait cette situation imprévue et le plaisir que son ego en retirait.

    J’ai dû hélas l’abandonner devant une lourde porte cochère. Ni adresse, ni téléphone. Seulement cette courte mais sportive séquence: tigresse en fleur.