Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

La Furie / Gemma

il y a 13 ans3.2K views

C’est une évidence, Juillet à Paris ne ressemblera jamais au mois d’août. Au mois d’août à Paris tout est possible. L’étrange, la grâce et la poésie peuvent allègrement se mêler dans une atmosphère d’apesanteur. Au mois d’Août on peut faire des rencontres ordonnées selon un divin hasard objectif. Au mois d’Août on peut se payer le luxe d’être obstinément ridicule sans dommage irréparable. Mais juillet c’est autre chose. On a l’impression que les premiers vacanciers ont fuit la cité comme les bandits de grands chemin d’un western spaghetti, ne laissant derrière eux qu’un nuage de fumée, ruine, désolation. Il plane dans l’air ces délétères vibrations, faites du bruit et de la fureur qu’une année d’agitation a répandus.

C’est dans ce climat qu’un indice de qualité de l’air au plus bas ne vient pas contredire, que je recommence mes filatures.

Une fille que j’ai suivie récemment m’a dit une phrase en apparence banale mais lourde de signification: «Vous n’avez pas mieux à faire?» à laquelle j’ai répondu que: «Non je n’avais pas mieux à faire!

C’est vrai qu’on peut toujours trouver mieux à faire et quand j’y pense cela me donne le vertige en même temps que ça me console: je ne verrais pas de sitôt un concurrent qui pourra me damner le pion sur ce terrain. Qui aura le courage et l’inconscience de se lancer dans une activité aussi vaine? J’attends quand même les premiers émules.

La Furie:
Dans Casting Sauvage il y a souvent peu à craindre des sujets filmés. Le danger vient souvent de l’extérieur lorsque vous êtes concentré sur l’interview, le cadrage, les irrégularités du trottoir, les voitures et piétons à éviter. La furie est arrivée je ne sais d’où, tombée du ciel comme une météorite. J’avais à peine commencé avec mon américaine que j’ai entendu des cris et des vociférations. Tout ce que j’ai pu retenir c’est: «Vous n’avez pas le droit… Vous n’avez pas le droit de filmer… Je vous interdit de me filmer… Saletés de journalistes!»

Cette séquence est pour nous (David et moi) comme une scène d’attentat. On entend mon souffle, ma voix altérée (ça ne joue pas en ma faveur je le reconnais mais c’est un pur moment de live) et la voix de cette femme vibrante de colère. J’ai préféré fuir, ce n’est pas très héroïque, car je ne suis pas équipé pour l’affrontement. Pourtant je regrette encore les images que je n’ai pas prises.

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

La Furie / Gemma
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x4fv" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus