Advertising Console

    Farid Ali anga thedidh adhedugh

    Repost
    Arfis

    par Arfis

    121
    7 457 vues
    Farid Ali est né le 9 janvier 1919 à Ikhlefounen, dans la commune de Bounouh. il quitta son village natal en 1935. Alors que le pays se broyait dans les crocs du colonialisme, Farid Ali débarqua à Alger.En 1937, après la mort de son père, il décida de prendre le chemin d’outre mer. De café en café, il fut envahit : par des idées nationalistes auxquelles il ouvrit son cœur. Dans son café à Boulogne., il lia amitié avec tous les artistes qui venaient chanter leur amour et la nostalgie du pays natal. Soupçonné de travailler en parfaite symbiose avec le FLN (Fédération de France), et suite à un attentat secouant une radio française en1951, la police française engagea des poursuites qui le contraignirent à regagner son village natal.
    Activement recherché, Farid Ali s’installa à Ikaânanen, un village reculé de Bounouh, lieu, où il recevait ses amis, Krim Belkacem, L’Hocine Faâdjaben…
    En 1956, l’armée française l’arrêta à Bounouh. A Draâ El Mizan, il vit toutes les couleurs de la torture. Libéré en 1957, il s’engagea dans la lutte libératrice . En effet, en 1964, suite à la crise politique de l’Algérie, il était l’hôte de la prison de Berrouaghia.
    En 1967, réparti en France, il se consacré à la chose artistique, notamment la chanson
    Pour des raisons de santé Farid Ali, retourna en France en 1977, pour rentrer définitivement, en 1978. Admis à l’hôpital de Boghni, le célèbre chanteur Farid Ali rendra l’âme le 19 octobre 1981, à l’âge de 62 ans. Assez connu du milieu artistique et admiré par un grand public, le répertoire du maquisard demeure méconnu au sein de la génération d’aujourd’hui.
    Ali Khalfa