Advertising Console

    Henri Salvador - Le Loup, La Biche et le Chevalier

    Repost
    musiclover4

    par musiclover4

    1,6K
    68 076 vues
    Le Loup, La Biche et le Chevalier (1955).

    Biographie 1/3

    C'est à l'âge de 12 ans qu'il débarque du paquebot Pérou dans le port du Havre le 16 août 1929 en compagnie de toute sa famille. Son père, Clovis, et sa mère, Antonine Paterne, fille d'une indienne caraïbe, sont tous deux natifs de Guadeloupe, son père de Morne-à-l'Eau et sa mère de Port-Louis. Il a une sœur Alice et un frère, André, avec lequel il chantait en duo au début de sa carrière, et avec qui il fit les beaux jours du Jimmy's à Paris et à Biarritz. Son frère André Salvador fut Grand prix du Disque 1947 avec Hey-ba-ba-re-bop avec l'orchestre d'André Ekyan.

    En 1941, il fuit la France où la guerre s'étend. Il n'y reviendra qu'après la capitulation de l'Allemagne nazie. De décembre 1941 à décembre 1945, il fait ainsi partie de l'orchestre de Ray Ventura lors de son séjour en Amérique du Sud — Brésil, Argentine, Colombie, Uruguay, etc. Il y exerce ses talents de guitariste-chanteur et de comique avec une imitation de Popeye.

    En 1949, il obtient le grand prix du disque de l'Académie Charles Cros et passe à l'ABC, le temple des music-halls parisiens, dans la revue de Mistinguett Paris s'amuse. C'est là qu'il rencontre Jacqueline, qui devient son épouse et son imprésario.
    Par la suite, devenu chanteur, il fit toujours en sorte de combiner sur ses albums chansons très fantaisistes et chansons douces, bien que le grand public se montre plus enthousiaste sur les premières, où il régnait sans partage, tandis que la concurrence était sévère dans le domaine des secondes (André Claveau, Georges Ulmer, etc.).

    Sous le pseudonyme d'Henry Cording, il chante, en 1956, les premières chansons de rock'n'roll[3] en français, écrites par Boris Vian et composées par Michel Legrand, et par lui-même (Rock hoquet). Il s'agit en fait de parodie de ce nouveau style de musique venu d'Amérique. Parallèlement il enregistre un 45-tours à la guitare jazz intitulé Salvador plays the blues.