Prostitution d'étudiantes : racolage Internet !

Alizoh8

par Alizoh8

400
173 261 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Poussées par la précarité, elles seraient des milliers à se transformer en escort girls occasionnelles. Alors qu'une enquête révèle l'ampleur du phénomène, un livre-témoignage raconte cet engrenage.

Laura D. et Eva Clouet lèvent un coin du voile sur un sujet obscur et dérangeant: la prostitution étudiante. Chacune à sa manière. Laura, 19 ans, en deuxième année de langues étrangères appliquées, sait ce que vendre son corps veut dire. «J'y ai été obligée pour payer mes études», dit-elle. Pour régler son loyer et remplir son réfrigérateur, aussi. Pour ne pas échouer aux Restos du cœur, surtout. La faim au ventre, l'argent facile à portée de clic, le dégoût de soi: elle raconte la spirale du sexe tarifé dans un livre lucide et poignant, Mes chères études, qui paraîtra le 17 janvier aux éditions Max Milo et dont L'Express publie ici des extraits en exclusivité.

Le même jour, le même éditeur publiera La Prostitution étudiante à l'heure des nouvelles technologies de communication. Une enquête signée Eva Clouet, 23 ans, étudiante en sociologie qui a exploré les motivations de ces escort girls occasionnelles. Ce voyage en terre inconnue lui a réservé quelques surprises. Celle, notamment, de rencontrer «des filles normales, ordinaires, qui me ressemblent dans leur façon de vivre, dans leurs projets. Pas des bimbos maquillées à cuissardes noires».

Combien sont-elles? De 15 000 à 20 000, comme l'estime la police? 40 000, selon le syndicat SUD Etudiant? «Ce phénomène est de moins en moins marginal, juge Laura. Voyez les sites et les forums qui fleurissent sur la Toile. Et la demande est énorme...»
PS : j'imagine...
JF cherche Sexe, Mac et Argent pour financer ses études...

ffff... La France en 2008 !!!

79 commentaires

ce n'est pas la pauvreté mais elles aiment les bel choses alors elle se tapent tout
Par Maxine Bellifontaine il y a 4 ans
salope !!!
Par CHAIB il y a 4 ans
dans la detresse ont fait parfois le mauvais choix il est facile de critiquer avec le recul ! certaine erreur de choix peuvent etre lourdes de conséquence mais dans ces moments y pense t'on? et une foi embarquer dans cet engrenage a t on la force de s'en sortir ? pense t'on d'ailleur qu'il y une issue ? ne critiquons pas ces jeunes filles par contre ce qui m'étonne c'est que je n'ai pas l'impression de voir beaucoup de critique envers ceux qui utilise la detresse de ces etudiantes pour leurs plaisirs personnel eux sont critiquable et méprisable !
Par corvus corax il y a 4 ans
" que celui qui n'a jamais péché jettes la première pierre!" ma seule remarque reprise à propos de tous ces commentais exécrables
Par espagnolitdu13 il y a 5 ans
En 1945,une jeune fille nommée lata kulu vint en Amerique dans un bateau gris venu d' Afrique. Un homme etrange la tua en gravant le mot "LATUALATUKA" dans son dos. Maintenant si tu as lu ce message elle viendras pendant une pleine lune dans ta maison et volera ton ame a moins que tu ne suives ces instructions.
1.Reecris ce message en commentaires dans trois autres videos
Par yass pfff il y a 5 ans
Voir plus de commentaires