Advertising Console

    UNE VIE, UNE TRACE

    Repost
    Lenda-Bav

    par Lenda-Bav

    2
    870 vues
    Ici, l'ariste nous présente le portrait de deux femmes qui sont mère et fille, et qui sont aussi parents avec l'artiste; en effet, il s'agit de la mère et de la soeur de l'artiste Lenda-Bav.
    L'intention réel de cette vidéo selon l'artiste, c'est de signaler non seulement la fin tragique de sa soeur Isala, mais aussi de nous montrer à quel point un pays comme le Congo est tombé dans une crise affolante et meurtrière.
    En mars 2005, à Kinshasa, la soeur de l'artiste, Isala était dans un taxi-bus qui a été percuté par une voiture en excès de vitesse.
    Il eut bien sûr des morts, mais la soeur de l'artiste était grièvement blessée dans son intérieur, elle avait une hémorragie interne.
    Après l'accident, Isala pouvait encore parler, à tel point qu'elle avait indiqué son adresse pour qu'on aille avertir sa famille.
    Le temps s'écoulait, le secours se faisait toujours attendre. Puis, à l'hôpital, le manque d'argent n'avait pas permis à la pauvre femme d'être suivie aux urgences.
    Le temps continuait de s'éccouler, Isala agonisait.
    Cinq heures du temps après, elle avait rendue l'âme.

    Elle était ancienne ouvrière à la banque du Congo. Elle a laissé neuf enfants et des petits-enfants.
    Pour l'artiste Lenda-Bav, la mort de sa mère, puis celle de sa soeur Isala, constituent des parties de son âme qui sont aussi éteintes.

    Aujourd'hui, c'est une réalité qu'en Afrique qu'on puisse mourir par manque d'argent et par manque de soin, alors qu'il peut avoir la possibilité de sauver beaucoup de vies humaines.
    Il est à dire que le développement de l'Afrique dépendera tout simplement des efforts intellectuels de tous les africains.
    Beaucoup croient encore aux miracles, aux fétiches, à la sorcellerie... Mais non, le développement d'un peuple passe d'abord par la tête des gens, dira l'artiste Lenda-Bav.
    Ce dernier, travaille d'arrache-pied pour que son oeuvre d'une manière ou d'une autre puisse contribuer au développement de l'Afrique, et pourquoi pas du monde...