Advertising Console

    Leonard et Gustu (en patois creusois)

    Reposter
    BourgaKOA

    par BourgaKOA

    4
    2 452 vues

    11 commentaires

    Théodore Lavilotte
    Tot parier coma en Peirigòrd.
    Dempuei que mon paubre parin moriguet, ai perdu lu lijam, ai perdut lu fiau, los vielhs que parlavan la linga bien popada son saboturats(enterrats) e minjan los pissenliechs per las raiçes.
    Fuec de Diu que la linga m'agrada.
    Par Théodore LavilotteIl y a 6 ans
    tiston
    vous remarquerez qu'il y a une petite erreur à la fin, c'est Léonard qui vient annoncer la nouvelle à Justine, ce ne peut donc pas être lui le mort...
    Par tistonIl y a 8 ans
    tiston
    4-« Ah Justine j’ai une bien triste nouvelle à t’annoncer… », « Ah oui ? qu’est-ce qu’il y a ? », «Et ben ton Léonard, il est passé sous la roue du train il s’est fait complètement écraser… », « Mais bougre d’âne, tu pourrais pas le dire plus tôt, j’aurais pas épluché toutes ces pommes de terre !... »
    Par tistonIl y a 8 ans
    tiston
    3-« Ca va Justine ? », « Ca va, ca va, et toi ? », « Ca va… », il ne savait pas par quel bout commencer, tu comprends, il tournait sa casquette entre ses doigts, pour annoncer une nouvelle comme ça c’était pas facile pour lui… et la Justine continuait à éplucher les pommes de terre… et au bout d’un moment quand même il se décida, et elle continuait à éplucher ses pommes de terre :
    Par tistonIl y a 8 ans
    tiston
    2-Le chef de gare appela Léonard, il lui dit : « Mon vieux, c’est ton voisin, c’est à toi d’annoncer la triste nouvelle à sa veuve ! », « Ah, ça m’embête bien… », il était bien ennuyé, il ne savait pas comment ça allait se passer… Le voilà parti, il ne pouvait pas refuser bien sur, il arrive chez son copain, et la Justine sa femme épluchait des pommes de terre pour le repas :
    Par tistonIl y a 8 ans
    Voir plus de commentaires