Advertising Console

    ALGERIE-KHALIFA(l'affaire du siècle)

    Repost
    STEVEN

    par STEVEN

    393
    6 659 vues
    Abdelmoumène Rafik Khalifa, plus connu sous le nom de Rafik Khalifa, est un homme d'affaires algérien, né en 1966. Rafik Khalifa est le fils d'un ancien ministre, de Ahmed Ben Bella, Laroussi Khelifa. Abdelmoumène Rafik a un frère et une sœur. Il commença à être pharmacien tout comme son père. Mais ce jeune homme est un ambitieux, il voulait fonder sa propre compagnie. Petit, Rafik Khalifa savait déjà ce qu'il voulait faire: créer sa compagnie.Il était surdoué et doté d'une grande intelligence. Ce pharmacien de formation s'attire les faveurs d'Abdelaziz Bouteflika et fonde Khalifa Bank, qui gére les intérêts de petits actionnaires privés et d'institutionnels liés au gouvernement algérien. Il se tourne ensuite vers la France et, en partie grâce à ses appuis politiques, fonde un empire qui compte bientôt jusqu'à 14 mille salariés. Il exerce dans la location de voitures de luxe, avant de fonder en France une chaîne de télévision, Khalifa TV, et une compagnie d'aviation, Khalifa Airways, un hôtel particulier à Cannes ayant appartenu au milliardaire excentrique connue sous le nom de Môme Moineau.
    Caressant le projet de fondation d'une ville nouvelle, « Algeria », Rafik Khalifa, propriétaire de trois luxueuses villas à Cannes, suscite à partir de 2002 l'intérêt des médias français et se lie avec plusieurs personnalités du show-business français, telles que Gérard Depardieu et Catherine Deneuve. Mais l'expansion trop rapide du groupe suscite un endettement gigantesque et, au début de l'année 2003, une procédure de liquidation judiciaire est ouverte. Rafik Khalifa se serait alors livré à des opérations peu orthodoxes pour la sauvegarde de son patrimoine. Une enquête révèle la disparition de 50 millions d'euros de la Khalifa Bank d'Alger et Khalifa est soupçonné d'avoir dilapidé l'argent des proches du président algérien. Dix-sept enquêtes judiciaires sont alors ouvertes sur les affaires de Rafik Khalifa, réfugié à Londresoù il y vit simplement.