Advertising Console

    Famine : Chanteurs sans Frontières. Valérie Lagrange

    Reposter
    Alizoh8

    par Alizoh8

    397
    10 761 vues
    La Famine pour enrichir les riches.
    Valérie LAGRANGE, C'est elle qui est à l'origine, en 1985, du disque SOS Éthiopie du collectif français conduit par Renaud : Chanteurs sans frontières.
    Sa phrase clé :
    "S'IL N'Y AVAIT PAS DE PROBLEMES POLITIQUES... EN OCCIDENT ON A ASSEZ D'ARGENT POUR ARRETER CETTE FAMINE EN 1 AN."

    Cette association rassemble des artistes chanteurs français qui ont enregistrés un disque en faveur de l'Ethiopie. Cette initiative va se poursuivre par un concert. Valérie LAGRANGE raconte son voyage en Ethiopie, parle des actions entreprises par "Médecins sans frontières" avec les fonds collectés par le disque "SOS Ethiopie".

    La famine, Un problème que nos gouvernements pourraient régler!
    Nous trouvons que la famine ou le manque d`eau et médicaments est le
    problème le plus stupide de tous, car trop facilement repérable, alors qu’il est pourtant également causé par l`économie!
    Un problème que nos gouvernements pourraient cependant régler, mais hélas étant trop dépendants de l`économie, ils ne veulent malheureusement rien faire...

    A croire qu’il faut garder les gens dans des états de famine pour permettre aux autres de vivre dans le luxe.
    Certains pays jettent à la mer de quoi nourrir tous les pays du tiers-monde en
    une année, et cela uniquement pour garder les prix élevés !

    Cela fait des décennies que les gouvernements et les riches industriels ont compris ce petit tour de passe-passe et qu’ils en tirent des prix d’or. Il en va de même pour les riches exploitants qui opèrent dans le domaine du café, de la canne à sucre et du riz. Ils exploitent la main-d’œuvre sans remords, de pauvres ouvriers qui sont réduits à un esclavage des plus honteux, surtout que les gouvernements ferment les yeux et encouragent même cette exploitation humaine, redonnons à l'homme sa dignité, sa fierté et son droit à la liberté.