Advertising Console

    Oultache Arezki _ itij

    Reposter
    Aitkaciouali

    par Aitkaciouali

    4
    3 894 vues
    L’exil vers la France, parcours naturel d’un jeune kabyle dans les années 50
    Au début des années cinquante les montagnes de Kabylie ne répondaient plus aux besoins de la population et ses forces vives que sont les jeunes devaient inéxorablement partir sur le chemin de l'exile vers un avenir meilleur. Da Rezki, décide alors de tenter sa chance comme l'a fait déjà son grand frère Ali. Il a alors travaillé dans une huilerie pendant la saison des olives chez SAID LOUNIS afin de se payer un billet d'avion et s'envoler pour la France qui était un pays de rêves pour lui. L'argent nécessaire rassemblé et un jour du 17 février 1952 il embarque avec son ami Challal Mohamed à bord de l'unique bus qui assurait la liaison TIGZIRT-TIZI-OUZOU en passant par Makouda. Arrivés à Alger ils passent une visite médicale obligatoire au niveau de l’administration française et posent leurs valises pour la nuit dans un Hamam algérois. Le lendemain, 18 février 1952, ils embarquent à l'aéroport d'Alger à bord d’un avion à destination de Marseille. Quelques jours plus tard il prend la route vers Paris où son frère Ali est déja installé. Tantôt chômeur tantôt journalier, il réussait finalement à se faire embaucher dans une Limonaderie parisienne.
    Par: Amar Boutoudj
    (Boutoudj@yahoo.fr)
    video par: Ali Hadjaz (http://www.geocities.com/portrait_kabyles/ali_hadjaz.html
    ----------This video is not to be used for any other purposes but to promote the cultural and musical heritage of Tarihant.Thank you!

    Cette video ne doit etre utiliser que dans le but de promouvoir l’heritage cultural et musical du village de tarihant. Merci