Etudiants contre le blocage et la loi Pécresse

Chou Sin

par Chou Sin

54
1 189 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les lycées de Montreuil hésitent : blocage ou pas blocage?

Les lycéens ne sont pas tous d’accord sur les modalités de la lutte, mais les craintes face à la loi Pécresse sont unanimement partagées.

Par Axel Ardes

Il est rare qu’une réforme sur l’enseignement ne s’accompagne pas d’une levée de boucliers hostile de la part des étudiants. Depuis mai 68, c’est quasi obligatoire voire traditionnel. Et la loi Pécresse, votée en août dernier, n’échappe pas à la règle : manifestations, squat des salles de cours, assemblées générales, universités bloquées... Le mouvement, en tout cas, ne s’arrête pas à l’Université, il s’étend aussi aux lycées. Depuis quelques semaines, l’agitation touche les trois lycées de Montreuil : Condorcet, Eugénie Cotton, mais surtout Jean Jaurès, complètement bloqué depuis le lundi 12 novembre. Pourquoi les lycéens font-ils grèves ? Veulent-ils tous unanimement le blocage généralisé des lycées et facultés pour faire avancer leurs idées ? Ou ne s’agit-il que de cancres dont le seul souci est de manquer les cours ? Pour essayer d’y voir plus clair, je suis allé avec Chou à la rencontre d’un comité inter-lycées de lutte contre la loi Pécresse.

Eddy Marie-Calixte, un lycéen d’Eugénie Cotton, nous explique qu’« il y a trois types de groupes dans les lycées : le groupe qui ne veut pas faire grève, celui qui veut bloquer complètement les lycées et le troisième en faveur d’un blocage partiel ». Pour lui, le blocage partiel doit permettre la reprise des cours afin de mobiliser contre la loi Pécresse et en même temps l’empêcher les jours de manifestations pour que le plus grand nombre puisse...

l' intégralité de l'article sur : www.bondyblog.fr

http://20minutes.bondyblog.fr/news/les-lycees-de-montreuil-hesitent-blocage-ou-pas-blocage#comments

3 commentaires

Pour moi, un blocage ne se prend pas sans une consultation préventive des premiers intéressés, c'est à dire les étudiants, les profs et élèves du secondaire. Dans cette optique, un blocus devient l'avis de la majorité et a donc toute légitimité...
Par Le Boudec Julian il y a 5 ans
Vote favorable ou pas, le blocage est restrictif des libertés individuelles et fondamentales des personnes bloquées, il est donc illégal.
J'oubliais, si l'administration donne son accord à un tel blocage, alors elle est aussi dans l'illégalité, et un mémoire ampliatif constituant un recours pour excés de pouvoir peut être déposé devant le tribunal administratif du lieu du lycée, en référé (tant qu'à faire).
Par steph8 il y a 6 ans
Bonne vidéo merci :)
Par Kilian Mayth il y a 7 ans