Mesurer le bien-être : une mission impossible ?

1 878 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Table-ronde organisée à la Fondation pour l'innovation politique le 14 novembre 2007

Avec la particpation de :
- Simon Langlois, professeur de sociologie à l’université Laval (Montréal, Canada), participe au « projet bonheur – indicateurs de bien-être » de l’Institut du nouveau monde ainsi qu’à l’élaboration d’un « indice canadien du mieux-être » dans le cadre de la Fondation Atkinson.

- Pierre Le Roy, énarque, membre de cabinets ministériels, du Commissariat du Plan et professeur à Sciences Po Paris, a fondé en 1995 la revue Globeco dont l'objectif est d'expliquer aux « décideurs » de notre pays les enjeux de la mondialisation. Il élabore ainsi différentes mesures de la mondialisation dont un « indice du bonheur mondial ».

- Claudia Senik, professeur d’économie à l’Ecole d’économie de Paris et à l’université Paris IV, a écrit de nombreux articles sur le sujet, notamment « Que nous apprennent les données subjectives ? Une application au lien entre revenu et bien-être » (2002) et « La croissance rend-elle heureux ? La réponse des données subjectives » (2007).

Animateur : Raphaël Wintrebert

1 commentaire

qu'est-ce que le bonheur?
Par pierretruc il y a 6 ans