La grignoteuse de passerelle

4 450 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
J'aime les grignoteuses de béton, les bouffeuses de piliers, tous ses engins incroyables qui dévorent les ouvrages de travaux publics condamnés à la démolition. Marseille est pleine de cadavres d'entrepôts, de piliers de soutènement, de vieux immeubles, d'usines fermées dont les machines se disputent les cadavres. Comme la démolition de l'ancien tri postal à la gare, celle de la vieille passerelle d'accès à l'autoroute du Littoral, à Arenc, est un chantier de titans, un combat de dinosaures. Il ne manquait que Paris Hilton avec un sac Prada marchant sur ses talons hauts en vacillant dans les gravats.

2 commentaires

Eh oui, la ville qui se déchire est poétique.
Par Philippe philippe lazare il y a 7 ans
je comprends mieux pourquoi le bus est allé chercher l'A55 si loin hier matin...
et j'aime ces images qui conjuguent la nostalgie et l'espoir.
Merci et beau samedi
Par Nour de la Luz il y a 7 ans