Le combat anti-sectes est-il justifié ?

Découvrir le nouveau player
Jay

par Jay

48
1 622 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Maître Jean-Pierre Joseph, avocat au barreau de Grenoble, témoigne du contexte dans lequel le fameux rapport parlementaire anti-sectes de 1995 fut publié.

Aujourd'hui, devant toute juridiction, le mot secte est le mot magique qui fait plier tout le monde. Une garde d'enfant contestée ? Il suffit simplement de dire que mon conjoint fait partie d'une secte, le mot magique est lancé. Il est même inutile à l'accusé de se justifier, soit en disant que c'est faux, soit que le groupe auquel il appartient n’a rien d'une secte. Tout se passe comme s'il était déjà frappé à mort.

Ce mot magique permet de discriminer purement et simplement des mouvements spirituels minoritaires et de porter atteinte aux médecines alternatives. Le fameux rapport anti-sectes n’ayant aucune légitimité juridique, il permet de porter le discrédit sur des personnes, et ce sans aucun fondement !

Source: CICNS

Plus d'infos sur le lien entre l'Etat français, la Justice française, certains corps de franc-maçonnerie et l'affaire de l'Ordre du Temple Solaire: http://www.subversions.com/french/pages/society/murder.html

7 commentaires

Le CICNS fait l'apologie des sectes:

http://www.publiciblog.com/blog/index.php/2006/07/13/900-petits_arrangements_de_la_realite_pratiques_par_scientologie
Par Rotulette il y a 4 ans
Il faudrait arrêter de simplifier les choses , cela fait le jeu de ces pourris, car sous couvert de protéger la population ils persécutent des gens qui n'ont rien fais de mal. Mais pour pouvoir justifier leur démarche, au préalable ont été constitués de véritable réseaux sectaire très dangereux rattachés au pouvoir financier mondial. (le NewAge et toutes ses ramifications par exemple).
Il faut réaliser qu'au moment ou l'on fait cette chasse aux sorcières, Sarkozy ouvre grand ses bras à des aberrations comme la scientologie après avoir allègrement discrédité l'islam en France, et c'est maintenant le tour du catholicisme.
Tout simplement parce que ces religions donnent une base morale solide aux sociétés humaines.
Par rufo lanzarote il y a 5 ans
Il faut rien interdire.

Tout le monde sait faire la différence entre le bien et le mal.

Si la Justice faisait bien son travail alors il n'y aurait pas de problème avec les sectes ... le problème c'est que la justice est une pourricratie et je ne parle même pas des flics et des politiques !
Par DJL 93VIDEO il y a 6 ans
Les trois grandes religions monothéïstes ont vu commettre en leur nom bien plus de crimes que n'en ont jamais causé l'intégralité des sectes. Donc, ne serait-il pas logique de les interdire ? La loi sur la "liberté de culte" n'est elle pas baffouée si l'on interdit les minorités religieuses ? S'il est autorisé d'établir les listes des membres de minorités religieuses, ne devrait-il pas aussi être autorisé d'établir, par exemple, une liste de juifs ?
Par Geekarlier il y a 6 ans
intéressant...

Laissons les sectes tranquilles tant qu'elles ne commettent pas de crimes. Sinon interdisons-les toutes, je ne vois pas pourquoi la religion catholique n'y passerait-elle pas ? n'est-ce pas sectaire que d'interdire le Paradis à quelqu'un qui refuse le baptême ?
Non mais ! laissons la liberté à chacun de choisir son mouvement spirituel surtout que bon nombre de ces mouvements sont totalement inoffensifs. Arrêtons la psychose, et responsabilisons l'être humain. Liberté de croyance
Par M!ck il y a 6 ans
Voir plus de commentaires