11_Sorbonne: avant l'AG contre la LRU (6-11-2007)

Voyla

par Voyla

10
1 528 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Mardi 6 Novembre 2007, Paris.
Les étudiants de la Sorbonne se sont réunis en AG, dans l’amphithéâtre Richelieu, pour débattre sur la loi d’autonomie des universités, encore appelée Loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (LRU). Cette loi a été proposé en mai 2007 par la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse.

Lors de l’Assemblée Générale, les étudiants ont notamment voté à la majorité "pour l’abrogation de la loi Pécresse" et "pour le blocage de la Sorbonne".

Sur cette vidéo on peut voir des étudiants grévistes (pour la plupart) dans la cours d’Honneur de la Sorbonne, en train de pique-niquer et d’attendre le début de l’AG.

Ecoutez aussi:
http://www.lemonde.fr/web/son/0,54-0@2-3224,63-975339,0.html

9 commentaires

Voyla Je suis entierement d'accord avec ce que tu viens de dire: "La grève est juste une interuption momentanée ds le tps qui peut parfois être necessaire". Le but du blocage n'est pas de sécher les cours car ils devront indubitablement être rattrapés plus tard. Face à un probleme il faut agir sinon rien n'évolue. De plus TOUS les étudiants doivent se rendre en AG afin de voir les évolutions et de se forger une opinion. Pour les partisants "anti-blocage" qui défendent leur droit d'étudier je tiens à préciser que ce droit n'est pas remis en cause. Le droit d'étudier ne se limite pas à aller en amphi, en effet on peut étudier en bibliotheque (et oui c'est même conseillé). Ces biblioteques ne sont généralement pas fermées car les doctorants et enseignants chercheurs y travaillent. Je tiens aussi à signaler que "blocage" et "fermeture administrative" ne sont pas la même chose.
Par cmkill il y a 7 ans
Et quant au dégradations possibles des facs, je suis d'accord avec toi, les étudiants qui font ça ne réfléchissent pas très intelligement, parce que ça risque tout simplement de discréditer un mouvement. Mais le problème, c'est que même si c'est vrai que pendant d'autres mouvements (comme le CPE) il y a eu des dégradations, ça ne veut pas dire qu'il y en aura forcément à nouveau, et je trouve ça quand même dommage que le président de Paris 1 (par exemple) soit si méfiant par rapport à ça...parce que ça ne fera pas avancer les choses de procéder comme ça à chaque fois (en plus maintenant il fait appel à des CRS qui bloquent l'entrée de Tolbiac! Il faut pas charier non plus! Les étudiants ne sont pas de dangereux criminels!) Et puis,la liberté d'expression est censée exister...et les AG sont donc par conséquent autorisées...
Par Voyla il y a 7 ans
Alors chaton24,je t'explique: On peut toujours débattre, mais étant donné que la question de la LRU concerne tous les étudiants et pas seulement ceux qui mettent en place les AG,il faut que tous les étudiants aient la possibilité d'assister aux AG sans être pénalisés par une absence aux cours.Or,c'est un fait qui à pu être observé lors de mouvements étudiants précédents:lorsque les étudiants ont des cours,ils préfèrent aller les suivre(ce qui est normal),et ne peuvent pas aller aux AG ds ce cas.Mais,si la fac et les cours sont bloqués,cela permet à tous les étudiants sans exceptions(favorables ou non à une grève) d'aller écouter les débats en AG et de s'informer. Dans ce cas là,tous les étudiants ont autant de chance de réussir leur années,puisque tous auront eu le mêmes nb d'heures de cours,en dehors du mouvement.La grève est juste une interuption momentanée ds le tps qui peut parfois être necessaire,mais ça ne dure pas éternellement.
Par Voyla il y a 7 ans
Oui mais faut-il encore comprendre qu'un président d'université n'a pas envie de voir des dégradations. N'est-il pas possible de débattre sans bloquer? Je pense que ceux qui dégradent portes, tables, etc... n'ont pas compris qu'ils n'obtiendront pas de meilleures conditions si ils ne sont même pas capables de respecter ce qui leurs aient déjà attribué. Je comprends les craintes qui peuvent ressortir, sur le prix des inscriptions qui sont, à mon avis, déjà élevés, mais cela me paraît inutile de vouloir bloquer ces institutions à chaque fois qu'il y a mécontentements. Après les AG, je n'en ai pas fait, j'espère que les textes sont expliqués,d'une façon neutre... ou du moins qui essaie de l'être. Enfin, je ne prends pas position sur cette loi, ou alors le moins possible, mais je ne comprends pas que ceux qui veulent étudier en soient empêchés par ces blocages (et ensuite ces fermetures).
Par chaton24 il y a 7 ans
(fin de mon commentaire présédent) En ce moment ce sont les présidents des universités qui empèchent plutôt les cours d'avoir lieu (et pas le blocage par les grévistes), puisqu'ils ferment administrativement les facs......Ce qui ne résoud rien....
Par Voyla il y a 7 ans
Voir plus de commentaires