Michel Jonasz- Lucille

David Tarten
816
12 952 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Paroles et Musique: Michel Jonasz 1978

J'm'en rappelle y avait dans ma ville
Une fille qui s'appelait Lucille.
Un vieux rock portait son nom
Mais son cœur était un bloc de béton.
J'lui écrivais des lettres dix par jour :
"Je t'aime et je t'aimerai toujours.".
La seule réponse à mes illusions
Fut "Non, non, non."

Alors dans le même sac j'avais mis
"Amour" avec "famille patrie".
Je jouais les durs les méchants qui traînent
Dans le quartier d'la mauvaise graine.
Quelquefois j'allais chanter pour du flouze
Cette fameuse Lucille ce fameux blues.
Venait-elle me voir au Mimi-Pinson ?
Non, non, non.

Lucille, Lucille, Lucille.
Lucille, Lucille, Lucille.

On m'a mis sur un mauvais coup
Et ça m'a rapporté beaucoup.
J'ai tout perdu au pok' sur une paire
Et gagné dix ans d'placard belle affaire.
J'lui écrivais des lettres dix par jour :
"Je t'aime et je t'aimerai toujours.".
Venait-elle me voir à la prison ?
Non, non, non.

Lucille, Lucille, Lucille.
Lucille, Lucille, Lucille.

2 commentaires

Inspecteur wiki mon poto mène l'enquête...
Ses chansons s'arrête en 2009 avec l'album "Jonasz trio"
En 2010, un téléfilm "Fais danser la poussière"
et une pièce de théâtre "Abraham écrit" qu'il jouait en 2009 et rejoue en 2010
mis en scène, et interprêté par Michel Jonasz, balaise le Mimi quand même...
Par David Tarten il y a 5 ans
De rien Rach, disons qu'elle se fait un peu trop désirer et Michel se fait pas mal d'illusions.

C'est ça le blues au fond ;-)
Par David Tarten il y a 5 ans