Advertising Console

    Sida l'Africa test 2/2

    Reposter
    Maracouja

    par Maracouja

    447
    11 646 vues

    5 commentaires

    Gamé
    C'est le soi-disant traitement qui tue, pas la prétendue maladie:

    http://www.sidasante.com/critique/repmbeki.htm

    Par GaméIl y a 8 ans
    Erzuly
    alors pourquoi ne pas faire ce même test sur des français qui ont le sida car bien gentil de vouloir aider les pays africains mais des gens souffrent de cette maladie a travers le monde. AVIREAD n a rien a caché n est ce pas!!! Et les dirigeants camerounais qui ont accepté cela ne sont que des marionnettes écervelées avide d argent.
    Par ErzulyIl y a 8 ans
    Fliryna
    Ce n'est pas la question de pauvres ou de riches et encore moins de l'humanitaire. N'importe quel médicament avant de sortir sur le marché est obligé de passer les tests cliniques. Comme sur les gens qui souffrent d'hypertension arterielle on va tester un antihypertensive de telle façon on va essayer les médicaments contre les sida sur les personnes qui sont les plus exposées à ce risque. Et tout le monde le sais, en Afrique le SIDA fait des ravages. Or ce qui est dégeulasse c'est que les personnes sur lesquelles le médicament est testé n'ont aucune récompense, ainsi que le fait qu'elles ne sont pas soignées si elles sont infectées. On va dire que les grandes compagnies pharmaceutiques profite de façon dégeulasse de la situation
    Par FlirynaIl y a 8 ans
    julie-b
    leur philosophie ? : utiliser les pauvres , faire du fric sur leur dos , et surtout ne pas les recompenser ou les aider ,pour les remercier ....ils en ont rien a battre et en plus je suis sure qu'ils croient faire de l'huanitaire en plus ! , meme apres ses traitements et "si" ils marchent...ses filles n'auront pas les moyens de se les procurer....de toute les facon !!!!c'est revoltant...
    Par julie-bIl y a 8 ans
    Sonny_Boy
    Ce qui est triste c'est que ce sont les dirigeants Camerounais qui ont autorisé en dernier lieu cette étude.
    Par Sonny_BoyIl y a 8 ans