Advertising Console

    Le café du Murano

    Reposter
    Philippe philippe lazare

    par Philippe philippe lazare

    117
    171 vues
    C'était une matinée étrange. De retour de chez un kiné magique à qui je peux confier mes maux étonnants et hors normes, traînant un tendon du genou qui s'était bloqué comme par magie, j'ai fait halte au "Murano", sur le Prado, l'une de ces brasseries qui m'intriguent depuis des années. Le jeune serveur faisait gentiment du gringue aux jeunes lycéennes qui buvaient un café et qui le lui rendaient bien. J'ai lu "La Provence" comme un lecteur ordinaire en me disant que Cantat avait droit à l'oubli. Je testais mon genou sous la table en me disant que quand on ne sent plus aucune douleur, c'est qu'on est mort.