Advertising Console

    Sous la glycine des Chartreux

    Reposter
    Philippe philippe lazare

    par Philippe philippe lazare

    117
    168 vues
    Ce jeudi-là aux Cinq-Avenues, il y avait ce petit vin blanc qu'on boit sous la tonnelle, des huîtres de Bouzigues, des tielles comme à Sète, des verres qui cognaient les uns dans les autres, des yeux pétillantes, des lèvres qui formaient des sourires, des hommes qui en faisaient un peu trop, des femmes qui en faisaient juste assez. Les crus de Gilles, le maître des lieux, étaient gouleyants. Michèle parlait de la glycine qui couvrait jadis la terrasse. Nous échangions quelques souvenirs sur notre enfance et la sévérité de nos parents dans l'appartement au milieu des bouteilles accueillantes. C'était une belle soirée d'été indien.