Advertising Console

    regard Islamique sur le Christianisme et la Judaïsme

    Repost
    decryptator

    par decryptator

    605
    29 239 vues
    Né en 1933, à Shabrakhît , province d'Al-Buhayrah en Egypte.
    Sheikh 'Abd Al-Hamîd Kichk naquit dans une famille d'un niveau de vie très modeste. Son père était un petit commerçant de la ville de Shabrakhît. Au cours de son enfance, à la fin du cycle primaire, il perdit la vue.
    Sheikh Kichk commença tôt l'apprentissage du Saint Coran dans sa ville. A l'âge de douze ans, il avait appris tout le Coran par cœur. En 1952,Il a tenté en vain de soigner ses yeux pendant deux ans. Son frère aîné, qui avait beaucoup d'ambitions pour lui, l'encouragea à partir pour Le Caire afin de s'inscrire au cycle secondaire, ce qui lui ouvrirait la voie vers l'enseignement supérieur d'Al-Azhar.
    Sa renommée était en constante croissance. Il raconte que la première fois où il fit le sermon du vendredi dans sa mosquée, l'audience ne constituait que deux rangs. Très vite, les cafés, les rues et les commerces devenaient déserts.la fin des années 70, les cassettes de chaykh Kichk étaient largement appréciées dans tout le monde arabe.Il disait: "La chose que j'ai haïe le plus au monde, c'est l'injustice".Son comportement digne lui a pourtant valu de nombreux désaccords avec des membres du gouvernement... Sous la présidence d'As-Sâdât, qui voulait liquider toute opposition, chaykh Kichk fut emprisonné une deuxième fois. Cette fois, son séjour en prison fut court et il retrouva la liberté après l'assassinat d'As-Sâdât. Suite à sa libération, il fut interdit de prédication. Il se retourna alors vers l'écriture d'ouvrages islamiques. Sa mort 1996 ; 63 ans pendant qu'il était prosterné dans sa prière......
    voir video entier ici en 3 partie:
    http://www.dailymotion.com/relevance/search/keshk/video/x24o6n_cheikh-kishk-part-1_politics