Advertising Console

    Campaments

    Repost
    luara127

    por luara127

    1
    4 281 vistas

    15 comentarios

    uld colomina
    Tangerino_en_el_exilio te cres que sabes mucho del sahara y no sabes ni una mierda.Aqui nadie odia alos marroquies aqui queremos decir la libre autodeterminacion del pueblo saharaui yo soy saharaui vivo en el laiun ocupado he visto muchas cosas que ace la policia marroqui palicas torturas que han echo ha mis amigos e compatriotas y luego dicen que marruecos es un pais democratico libre...... y una mierda sahara libre lo dice un saharaui desde el laiun ocupado independencia e autodeterminacion yaaaaa gracias ha todos los que confian en elsahara y sabe que la independencia bendra laura127 gracias por este magnifico vide viva polisario 4ever
    Por uld colominaHace 9 años
    sos-WesternSahara
    beautifullllll.nous sommes un peuple notive et nous sommes fier de l'etre et en reste notive et oridinal on son faux de mondialistion et GPS et la civilisation tezzzzzzzz sahraoui sahraouia 4 ever watana
    Por sos-WesternSaharaHace 9 años
    le_cerf
    Oui mais les choses sont change maintenant parceque avec la mondialisation les gents ont des coiffes des occidentaux et des habits des occidentaux même les nomads utilise maintenant des portables et ça sera bientôt des GPS mais bon je vous félicite pour ce video il est trop trop bien. et merci parceque tu as montré la beauté de notre terre à ce grand nombre de visiteurs qu'ils ont regarder ce video.
    Por le_cerfHace 9 años
    luara127
    Personnellement, j’ai plusieurs fois parcouru ces régions; je les ai même survolées et photographiées. Les reconnaissances, observations, constatations que j’ai faites, m’ont permis de vérifier l’exactitude de la théorie de R. Montagne : il existe là une frontière naturelle marquée par le Djebel Bani et les Kem-Kem, ou petits monticules, sortes de collines nombreuses, mais isolées les unes des autres.
    Nous sommes en présence d’un véritable mur, percé de créneaux ou défilés, c’est la ligne des R’négats.
    Dans ces défilés se trouvent des oasis de montagne, des haltes ou relais dont le nom commence toujours par le mot « foum ». En arabe, le mot « foum », signifie la bouche. Cette ligne joint, en effet, les points par lesquels le Maroc débouche sur le Sahara. Au « foum », on passa d’un monde dans un autre. Ce changement est très net, brutal même ; il est accusé par d’innombrables indices : changement de végétation, qui, au sud, est saharienne, au nord est maghrébienne ; a Foum el Hassane par exemple, les premiers arganiers se rencontrent à l’emplacement même du « foum » ; changement des habitudes : au nord du Foum on rencontre des ânes, des chevaux, des mulets ; au sud, on ne rencontre plus guère que des chameaux ; changement du mode de vie ; au nord ce sont des sédentaires, des agriculteurs ; au sud, des nomades sahariens, des caravaniers dont l’ère de mouvement s’étend encore en direction du sud ; changement de costume : au nord, les habitants son vêtu de blanc ; au sud, ce sont déjà des hommes bleus ; changement de coiffure : les sédentaires du nord ont le crâne rasé ; les nomades du sud portent de longs cheveux ébouriffées ; différence architecturale : les habitations de l’Atlas ont une forme caractéristique et comportent plusieurs étages, les maisons a Tindouf sont de style soudanais et rappellent celles de Tombouctou et de Gao ; différence géologique : la region de Tindouf est située sur le plateau mauritanien, sur la falaise de Markala. Tindouf est géologiquement saharien et no pas marocain ; changement de langue, surtout : les habitants du sud du « foum « parlent le « hassania », qui est une langue assez pure dérivée de l’arabe classique ; les habitants du nord du « foum » parlent le marocain, le berbère.
    Les gens du nord et du sud ne se comprennent pas. En 1957, quelques Mauritaniens sont allés à Rabat faire acte d’allégeance au Sultan du Maroc. Celui-ci n’a pas pu les comprendre ».

    Sahara et Communauté. Marc Robert Thomas, Paris 1960, p. 31-34
    Por luara127Hace 9 años
    luara127
    (Cour du Maroc, 28 de mai 1767)
    Extrait.
    “Ce que votre ambassadeur a demandé en votre nom je l’ai accordé comme si vous me l’eussiez demandé vous-même. Je n’ai rejeté que deux articles, et ce, par justice. Le premier concerne l’établissement des Canariens afin de faciliter leur pêche, sur la côte du fleuve Noun, car je suis sûr que cela leur causerait préjudice- les Arabes de ce pays pouvant profiter de ce qu’ils sont éloignés de mes royaumes et de ce que je n’ai sur eux aucune juridiction- leur nuire, car ils sont insoumis et ne craignent personne. C’est ce qui arriva aux Anglais qu’ils attaquèrent, entrant dans leur embarcation pour la détruire et brûler après en avoir emporté les mats pour leurs tentes. Ces arabes n’ont pas de pays délimité, ils changent de lieux suivant leur convenance sans n’être jamais assujettis ni subordonnés à aucun gouvernement… »
    « C’est la raison pour laquelle il n’est pas juste que je donne mon consentement, car il est évident que cela peut porter préjudice aux Canariens. A ceux-ci ou aux autres Espagnols qui voudraient pêches de Santa Cruz vers le nord où le poisson abonde suffisamment pour approvisionner toute l’Espagne, je donne mon autorisation et sur toute la côte… »
    « La côte de Santa Cruz vers la sud ne relevant pas ma juridiction, je ne peu affranchir ni prendre la responsabilité des imprévus qui pourraient y arriver… »
    Por luara127Hace 9 años
    Mostrar más comentarios