Advertising Console

    Alfred Brendel - Claudio Abbado

    Reposter
    midu92

    par midu92

    264
    3 402 vues
    Piano concerto n°3 in C minor - op 37
    2 mvt - largo
    Ludwig van Beethoven (1770 – 1827 )
    « Il fut un artiste mais aussi un homme, un être humain dans le plus parfait sens du mot.
    Il s’était retiré du monde, on l’a cru hostile : il fuyait le sentimentalisme, on l’a dit insensible.
    Il resta solitaire car il ne trouva jamais de second lui-même.
    Et pourtant jusqu’à sa mort il conserva un cœur humain pour en faire don à toute l’humanité , une affection paternelle pour l’offrir à tous ses semblables, et ses richesses et son sang pour nourrir toute la terre.
    Ainsi était-il, ainsi mourut-il et ainsi vivra-t-il en toute éternité ».

    (Extrait de l’oraison funèbre de Beethoven par le poête Grillparzer)
    ** le Livre de l’intégrale

    Alfred Brendel merveilleux musicien et poête