Le café de la Croix Rouge

745 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Voilà un vrai bistro parisien bruyant à souhait où les serveurs n'ont pas de transmetteurs informatiques et où ils crient "une provençale, une napolitaine et une tartine camembert" à chaque commande. Comme la terrasse était pleine, nous avons mangé à l'intérieur, au coeur de la zone de tourmente, près du passe-plat. Quatre modestes tartines, un dessert, trois cafés, un quart de vin: une addition à 61 euros, soit 400 francs d'avant. De temps en temps, il faut revenir à cette réalité. A côté de nous, il y avait une vieille dame qui mangeait seul. Je suis heureux d'avoir pu filmer ses belles et longues mains avec sa montre précieuse. Elle buvait du vin rosé et nous en a proposé. C'était à l'angle de la rue de Grenelle et j'ai pensé que cela aurait drôle de filmer là une dispute et de l'appeler : "les désaccords de Grenelle".

0 commentaire