Pile ou Face (IV) - Noiret Serrault Audiard

Jean

par Jean

383
2 844 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Film de Robert Enrico (1980). Scénario et dialogues : Michel Audiard, d’après le roman «Suivez le veuf», d’Alfred Harris. Musique : Lino Léonardi.

Un face à face entre les deux stars récemment disparues, un grand numéro d’acteurs. Michel Audiard aborde sa dernière ligne droite, celle de «Garde à vue» (1981) et de « Mortelle randonnée (1982).

Bordeaux, à l’époque relativement récente où il y avait un port. Une femme tombe par la fenêtre en posant des rideaux et se tue. Son mari, Edouard Morlaix (Michel Serrault), qui rêve sans cesse d’embarquer pour la Polynésie, l’a-t-il poussée ou s’agit-il d’un accident ? L’inspecteur Larrieu (Pierre Arditi), penche pour la seconde hypothèse, mais son collègue Louis Baroni (Philippe Noiret) subodore un crime, d’autant que la chute a suivi une violente dispute. Dès lors, le policier s’acharne sur Morlaix, ne le lâche pas un instant, et une complicité, puis une sorte d’amitié se tissent entre le chasseur et sa proie…

Cette séquence : Edouard Morlaix a signé une lettre d’aveux et attend au pied de son immeuble que l’inspecteur Baroni vienne l’arrêter. Mais le policier, qui a indisposé des notables dans une autre affaire et vient d’être mis à la retraite d’office avec rang de commissaire, a soudain d’autres projets.

4 commentaires

un grand merci! si vous passez par Brouage, j'y habite la maison des gabelous,de mes fenêtres,je vois le soleil se coucher sur la citadelle du Chateau.Ne soyez pas nostalgique, mon gd père etait saunier,de grands ormes ornaient les remparts...a plus tard RioBravo et merci
Par gilles il y a 7 ans
Merci, oui, ça donne des envies de partir... Mais il n'y a plus de port à Bordeaux, plus de fûtailles sur les Chartrons, les quais ont été transformés en espaces verts et la Garonne s'est endormie... Ainsi va la vie.
Par Jean il y a 7 ans
ah! ce départ en cargo mixte du port de bordeaux!les femmes sont parfois des enquiquineuses,un duo formidable et vive le cinéma! merci
Par gilles il y a 7 ans
La fin est totalement immorale... mais tant pis.... je suis contente pour eux.
De toutes les manières, je m'aperçois de plus en plus que l'honnêteté ne paye plus.... (mon éducation en prend un sacré coup !) hi hi hi
Merci Jean pour cette après midi qui était ma foi bien agréable.
Par midu92 il y a 7 ans