Advertising Console

    Death in June

    Reposter
    Chevalier_du_Christ

    par Chevalier_du_Christ

    436
    2 315 vues
    Patrick Leagas, membre du groupes Runners from 84 se joignit à eux pour former Death in June, qui s’éloigna rapidement de la scène punk et commença à rajouter à leur son des éléments électroniques et des percussions martiales. Leurs paroles restaient empreintes de la poésie et d’un état d’urgence politique qu’on retrouvait dans les enregistrements de Crisis. Des titres comme Holy Water et State Laughter, sur leur premier album The Guilty Have No Pride, démontraient une fascination grandissante pour les systèmes politiques.

    Tony Wakeford quittera Death in June en Janvier 1984 après un concert à Paris, et Patrick Leagas fera de même un album plus tard en avril 1985, après une courte tournée en Italie. Leagas, qui se faisait désormais appeler Patrick O-Kill, forma Sixth Comm, et Tony Wakeford forma le groupe de dark folk Sol Invictus.

    Depuis lors, Death in June était constitué de Douglas P. et d’intervenants extérieurs. Douglas Pearce mêlera son intérêt pour la politique avec une approche plus ésotérique de son travail, notamment sous l'influence de David Tibet à partir de l'album Nada. C'est également David Tibet qui entraînera de manière décisive Death in June sur les terres de la musique folk.

    Au fil des ans et des albums Douglas Pearce a collaboré avec certains des artistes les plus influents dans l’underground musical, des scènes de l'industrial, du néofolk, et de l’expérimentale/noise. On peut dénombrer Forseti, David Tibet, Boyd Rice, Rose McDowall, Albin Julius, John Balance, Michael Cashmore, Simon Norris, et James Mannox.

    Boyd Rice fut lui aussi un collaborateur prolifique et de longue date.