Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

Albert Camus et l'Algérie

il y a 11 ans10.7K views

Yves Ansel, de l’Université de Nantes, analyse la représentation des Algériens musulmans dans la l’oeuvre romanesque d’Albert Camus. Il explique notamment comment la thèse de l’absurde minimise le crime commis par Meursault dans L’étranger. En effet, le crime est prémédité, et les musulmans sont perçus dans le roman comme une menace et sont même interdits de parole. La situation est similaire dans La peste, roman dans lequel le Docteur Rieux, confronté à une épidémie de peste à Oran, ne décrit, ne soigne ni n’adresse la parole à aucun algérien musulman. Dans L’exil et le royaume, les nouvelles Une femme adultère et L’hôte décrivent une nouvelle fois les musulmans comme une menace. Cette analyse vise à étudier les relations complexes entretenues par le prix Nobel de littérature envers son pays d’origine, l’Algérie. En effet, il n’a jamais été favorable à l’indépendance de ce pays, et son oeuvre romanesque est incapable d’exprimer la condition humaine des Algériens musulmans. Cette interview est un extrait du documentaire Le regard de l'Autre - L'imaginaire colonial de la France en Algérie - (1830-1962), un film de Mathieu Tuffreau (en cours de tournage).

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Albert Camus et l'Algérie
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x2lqn9" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus