Advertising Console

    Une chaude pluie d'orage dominicaine

    Reposter
    Philippe philippe lazare

    par Philippe philippe lazare

    117
    1 789 vues
    Un voyage, ce sont avant tout des sensations qui s'inscrivent sous la peau. Alors, ne pas oublier cette chaude pluie d'orage sous laquelle on court avec un immense bonheur, qui n'empêche pas de se baigner ou d'arpenter la plage devant les hôtels de luxe jusqu'à l'Oasis Canoa. Un déluge dont le bruit évoque cette pluie de mousson dans "L'amant" de Jean-Jacques Annaud vu sur les grands boulevards à Paris avec le son sensuround. Surtout ne rien oublier de cette dernière vraie journée. Surtout pas la petite black à l'incroyable calme sur le catamaran bruyant de salsa à fond et aux jolies tresses, comme une mini Naya. Ne pas oublier le petit crabe perdu dans les toilettes ni, dans d'autres toilettes à l'arrêt des cars de touristes de Bayahibe, la dame qui lisait un Harlequin en distribuant du PQ. Emporter avec soi toutes ces sensations dominicaines, cette mémoire personnelle caraïbe.