Advertising Console

    Ecofestival de Moisdon

    Reposter
    Damien Damien PITON

    par Damien Damien PITON

    77
    9 583 vues
    Les 21 & 22 juillet, la maison autonome de Moisdon-la-Rivière fêtera ses 10 années d’autonomie.
    La révolution ne s'est pas faite en un jour. Achat de la maison en 1976 pour "40 000 francs" (6 100 euros). La conception de la maison autonome n'a rien à voir "avec un délire de baba cool", martèle M. Baronnet. La seule référence politique admise, c'est René Dumont, premier candidat écologiste à la présidentielle en 1974. En se mettant au vert, M. et Mme Baronnet ont expérimenté leurs idées à domicile. Avec leurs quatre enfants.
    Première résolution : la chasse au gaspi. "La première source d'énergie, c'est celle que l'on ne dépense pas, affirme M. Baronnet. Traduction : une douche, "c'est 5 litres maximum". Les robinets s'actionnent à coups de pédales, pour couper court à toute dilapidation. L'eau est guidée du toit vers deux citernes enterrées, 800 litres au total.
    Pour conquérir son autonomie énergétique, la famille Baronnet a d'abord installé des photopiles tournantes (2 220 euros les 6 m2), complétées par un chauffe-eau solaire. Faute de solution dans le commerce - on était alors en 1997 -, M. Baronnet s'est ingénié à élaborer, avec un ami, un prototype d'éolienne. L'engin affiche une "petite puissance de 400 W. Des batteries permettent de stocker le surplus d'énergie produit. L'énergie est garantie sept mois de l'année par le solaire, deux mois par l'éolien. Le reste du temps, un poêle associé à un bouilleur fait l'affaire, nécessitant "l'achat de 400 euros de bois par an". A l'arrivée, "on consomme dix fois moins d'eau et d'électricité que la moyenne des Français" et... la gratuité est totale. Prix de revient final de la maison : "Moins de 35 000 euros, sachant que je n'ai quasiment pas eu recours à des artisans", précise M. Baronnet.
    Route de Louisfert F-44520, Moisdon-la-rivière Tél/Fax : 02 40 07 63 68
    Baronnet(AT)heol.org