Advertising Console

    GANGS BRESIL ET AMERIQUE CENTRALE

    Reposter
    masterp7911

    par masterp7911

    15
    140 399 vues
    Les favelas de Rio de Janeiro, depuis le haut des collines de la Zona Sul (zone sud) jusqu'aux plaines de Baixada Fulminense, vivent dans un état de tension permanente. Ce sont quelques-unes des communautés les plus pauvres et les plus vulnérables du Brésil, qui ne bénéficient pas, ou très peu, de la fourniture de services publics. Livrées à leurs seules ressources, les favelas de Rio se sont développées en un réseau de ruelles étroites, d'appentis de fortune avec des canalisations et des branchements improvisés. Pour ces populations, les difficultés liées à la pauvreté sont compliquées par un sentiment constant d'insécurité et de violence imminente.

    Les gangs de la drogue se sont précipités pour remplir le vide laissé par l'Etat, s'organisant en factions rivales qui dominent maintenant la ville. La réponse du gouvernement de l'Etat a été une série d'opérations répressives de plus en plus agressives, et notamment des actions à grande échelle de la police qui prennent pour cible non seulement les bandes de criminels mais des communautés entières des favelas.

    Il y a quatre ans, avec l'escalade de la violence, la police a mis en service un véhicule de style militaire, appelé le caveirão dans la langue populaire. L'introduction du caveirão a marqué une nouvelle phase pour les bidonvilles de Rio de Janeiro : des blindés lourds étaient maintenant déployés au coeur des quartiers résidentiels. Le caveirão était également un signe puissant montrant l'approche de la sécurité publique par le gouvernement de l'Etat. Il s'agit de répondre à la violence par la violence, dans une stratégie d'affrontement et d'intimidation. Piégées entre la police et les gangs de la drogue, les communautés les plus démunies de Rio en paient maintenant le prix.les images montrent les gangs CV a rio au brésil et de la mara salvatrucha en amérique centrale,ainsi que les escadrons de la mort du brésil.(policiers)