Grateful Dead - Sugar Magnolia-

Découvrir le nouveau player
Jean-michel Pelet
499
5 748 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
The Grateful Dead est un groupe de rock psyché-délique américain, créé en 1965 à San Francisco et qui s'est séparé en 1995, après la disparition de son leader Jerry Garcia.
La musique du Grateful Dead, mélange de rock, folk, blues, bluegrass avec des influences jazz, a connu un bon succès commercial à partir de 1970, avec la sortie des albums Workingman's Dead et American Beauty. Cette fusion des différents styles de musique populaire américaine a été entretenue par une volonté d'expérimentation instrumentale. Le Grateful Dead est connu pour ses performances live, comportant de longues improvisations, instrument après instrument, un peu à la manière des formations de jazz. Les morceaux ressemblent à des "collages" musicaux, faits, d'après les mots de Jerry Garcia, pour l'hallucination. Ecoutés d'un bout à l'autre, les albums mixés font l'effet d'un "courant" ou d'un "halo" musical aux accents psychédéliques. Le procédé apparaît à partir de 1967 pour l'album Anthem of the sun qui est mixé conjointement par Jerry Garcia, Phil Lesch et Dan Healy (nouveau soundman du groupe). C'est une étape cruciale pour le Grateful Dead qui s'éloigne alors des formats commerciaux et tend vers une musique expérimentale, marquée par une exigence avant-gardiste. Au printemps 1967, la cohésion entre les musiciens augmente et ceux-ci prennent confiance en leurs capacités d'improvisation. Le Grateful Dead a également popularisé l'enchaînement des chansons sans interruption. Les musiciens jouaient devant un Wall of Sound (mur de son), assemblage d'enceintes auquel ils ajoutaient chaque année de nouveaux éléments, jusqu'à ce qu'il mesure 10 mètres de hauteur. Afin de limiter l'effet Larsen, les micros des chanteurs étaient doublés, l'un captant le son des haut-parleurs et l'insérant dans le circuit d'amplification après avoir inversé la phase du signal.

0 commentaire