Advertising Console

    Djoliba, les gens du fleuve

    Repost
    Ainouz josé

    par Ainouz josé

    14
    5 629 vues
    Bouba Dicko a quitté son village de Tébu au Mali au moment des grandes sécheresses. Il vit à Mopti depuis plusieurs années. Pour ne pas perdre le contact avec le fleuve Niger, il est pinassier. Il conduit les gens d’une berge à l’autre, de Mopti vers les villages du delta. La crue est forte depuis plusieurs années et ses conditions de vie se sont un peu améliorées. Il décide de retourner dans son village natal. C’est l’occasion de rencontrer ses amis peuls, markas et sa famille bozo qui nous parlent, qui nous montrent les réalités du fleuve, vécues au quotidien. Une quête d’identité, une enquête sensible sur l’état du Niger.

    Ce film est né d’une rencontre : rencontre avec le pays, rencontre avec le fleuve, rencontre avec les hommes... Ce film sera une enquête : le fleuve, expression des réalités maliennes, est marqué par les problèmes de développement. Comment les hommes perçoivent-ils le fleuve avec lequel ils vivent et dont ils tirent leur subsistance ? Comment montrer la réalité de leur vie ? comment lire le fleuve dans une logique de développement durable … Quel fleuve laisser aux générations futures ?

    Quête et enquête, voilà l’objectif du film. Comprendre le fleuve au travers d’un médiateur : Bouba. A partir de ces moments de rencontre, de connivence, de discussion, Jose Ainouz essaiera de construire une perception sensible du monde du fleuve Niger et une meilleure compréhension de ses problèmes.