Daniel Cohn-Bendit - Spectacle Dépriment - (23/06/07)

zeloise

par zeloise

37
277 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Daniel Cohn-Bendit (député Vert européen), à propos du traité européen: "Moi je trouve que le spectacle est assez dépriment. Après un tel marathon, quand même indigne de la manière surréaliste, des fois quand ça c'est passé, que je suis quand même très prudent avant de comprendre un peu. parce que il y a les accords, il y a les protocoles. C'est une Europe maintenant des notes et des bas de pages. Pour moi ça ressemble à un contrat de mariage où on dit on se mari. Et sur 54 pages ont dit qu'est ce qu'on fait si il y a un qui a mal à la tête, si on veut pas ceci ou cela. On a maintenant un plan B exécrable. Qui est surement meilleur que le traité de Nice. C'est pas avec des spectacles tels qu'ils ont eu lieu à Bruxelles que vous rapprochez les citoyens de l'Europe et surtout avec les résultats"

2 commentaires

Bonjour Rak69,

Comment expliques tu que sur les 36% de Gauche (pour 43% en 2002), seulement 10% des personnes ont votés à Gauche de la Gauche? Pourquoi 7 à 10% des gens qui se reconnaissent de Gauche ont voté Bayrou? Pourquoi Besancenot a fait moins de 5%? Pourquoi la majorité des électeurs de Besancenot sont des personnes de milieu aisé?
On peut jouer à cache cache en entonnant des "à Gauche, à Gauche", mais pourquoi le FN est aujourd'hui, le premier parti ouvrier de France? Pourquoi le PC représentait 5 millions d'électeurs en 1969 et seulement 700 000 électeurs aujourd'hui?
Ne pas regarder les causes profondes de cette réalité (sans faire des raccourcis virtuels sur la xénophobie, la droitisation de la société, le vote utile, ...), c'est ne pas prendre en compte ces désespérances des milieux populaires.

zeloise
Par zeloise il y a 7 ans
Certes. Mais, Cohn-Bendit est un menteur... Un plan B ? Quel foutage de gueule de la part d'un ouiouiste qui aujourd'hui démontre bien ce qu'est cette soit-disante gauche qui a appelé à voté oui au TCE du 29 mai : des hommes qui ont rompu avec les idéaux de la gauche et entampe la danse du centre, s'aligne sur les thèmatiques de la droite. Or, la gauche ne peut gagner qu'en étant fidèle à ses valeurs, en menant une bataille offensive sur ces thèmes, ce que n'a pas fait Royal.

Dés que la gauche relève le gant, tel Fabius face à ce représentant de la droite arrogante qu'est Boorlo sur la TVA sociale, l'on voit loe résultat...

Ce que fait Sarkozy n'est pas la faute du peuple et des militants de gauche qui ont fait triomphé le non. On le sait, il faudra encore du temps avant de faire basculer l'hypocrisie de nos dirigeants qui cautionne cette UE cheval de troie du système néolibéral.
Par Rak il y a 7 ans