Après les élections, quelles perspectives sociales 1/4

Découvrir le nouveau player
547 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
première partie sur 4 au total

Le groupe la sociale de la Fédération Anarchiste organisait une réunion publique le 19 juin sur le thème "après les élections quelles perspectives sociales?". L'anti-électoralisme des anarchistes est à la mesure de leur engagement social.

1iere partie sur 4 au total
http://www.dailymotion.com/farennes/video/x2cipm_apres-les-elections-quelles-perspec/1
2ieme partie sur 4 au total
http://www.dailymotion.com/farennes/video/x2cklt_apres-les-elections-quelles-perspec/1
3ieme partie sur 4 au total
http://www.dailymotion.com/farennes/video/x2cl1w_apres-les-elections-les-perspective/1
4ieme et dernière partie
http://www.dailymotion.com/farennes/video/x2clb0_apres-les-elections-quelles-perspec

3 commentaires

pour + d'infos
http://editions.federation-anarchiste.org/article.php3?id_article=102
Lire "L’impasse électorale et le projet anarchiste" février 2007 - 4 Euros
"Le mythe du droit de vote comme une liberté chèrement conquise au fil des siècles doit être combattu, car la réalité est presque inverse. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui, lassés des politiques antisociales mises en oeuvre par les gouvernements successifs, n’ont plus l’espoir d’un quelconque changement par le vote. Pourtant, le discours citoyenniste qui souligne l’importance du vote en tant que "devoir civique", conduit invariablement à mener le peuple aux urnes afin qu’il réaffirme sa soumission électorale.

La délégation de pouvoir propre à la démocratie parlementaire revient à admettre des chefs, accepter la soumission et oublier que personne n’est mieux placé que nous pour gérer notre propre vie. C’est pourquoi les anarchistes ne se présentent pas à ces élections..."
salut anarcha. Nous partageons évidemment ton analyse sur le refus de la délégation de pouvoir et la démocratie directe, ce qui recouvre, ne t'en déplaise, très exactement la critique du vote délégataire du système électoral parlementaire actuel. Par ailleurs, on ne vote pas dans toutes les organisations anarchistes pour décider. A la Fédération Anarchiste par exemple, on préfère discuter jusqu'à trouver une solution basée sur le consensus, ce qui évite le sentiment de rejet de la minorité par la majorité. Mais c'est une discussion de fonctionnement en tant que telle, et n'a pas vocation à être figé dans l'absolu.
il est stupide de parler d'anti-électoralisme...puisque dans les organisations anarchistes il y a des votes régulièrement; il est plus positif de parler du refus de la délégation de pouvoir et de la volonté de construire l'anarchisme c'est à dire la démocratie directe et le partage du travail des richessses et des responsabilités.Amicalement.
Par anarcha il y a 7 ans