Advertising Console

    ekodafrik.net- Joux prison de Toussaint Louverture

    Reposter
    Ekodafrik

    par Ekodafrik

    37
    3 322 vues
    Né esclave le 20 mai 1743, Toussaint Bréda est déjà affranchi en 1776. Lorsque la Révolution Française éclate, toutes les classes sociales de Saint-Domingue exultent et espèrent tirer avantage de la situation. Dans la nuit du 22 au 23 août 1791, une grande réunion Vaudou, le serment du bois Caïman, donne le signal de la révolte des esclaves noirs. Toussaint LOUVERTURE dirige une troupe de plus de 2000 noirs au service de l'Espagne et tente déjà de rallier les bandes noires. Le 29 août 1793, le Commissaire Sonthonax, menacé de toute part, proclame la libération des esclaves dans la colonie afin de ralier les masses noires à l'idéal révolutionnaire. La Convention vote l'abolition de l'esclavage dans l'allégresse le 4 février 1794 et le 25 juin suivant. Nommé général en Chef des armées françaises de Saint Domingue le 1er septembre 1797, Toussaint LOUVERTURE installe progressivement un "pouvoir noir" sur la colonie. BONAPARTE s'oppose à lui. Une forte expédition militaire débarque dans l'île en février 1802. Les troupes noires sont repoussées et Toussaint présente sa démission. Arrêté le 7 juin 1802 Toussaint LOUVERTURE est déporté immédiatement à bord d'un bateau qui fait route vers la France. Un arrêté des Consuls en date du 23 juillet 1802 ordonne son transfert et son internement au Fort de Joux (25), où il sera tenu au secret. Il arrive dans la forteresse de Joux le 23 août 1802. Après plusieurs mois de souffrance dans un fort où la température atteint souvent -30° l'hiver, Toussaint LOUVERTURE meurt le 7 avril 1803 à l'âge de 60 ans. Tous les ans à l'initiative de la FEDETOMPA (Fédérartion des Département Territoire d'Outre mer et Peuples d'Ailleurs) un voyage de la mémoire est organisé dans le Doubs afin de visiter le lieu de détention de Toussaint LOUVERTURE