Advertising Console

    Tafsut Taberkant, Printemps Noir de kabylie, chanson de ZIMU

    Reposter
    ZIMU

    par ZIMU

    76
    15 458 vues

    23 commentaires

    jt kabyle
    slt zimu je suis d'accord avec toi que les cailloux sont pas la solution mais ,mais parler et écrire notre longue n'est pas une méthode efficace elle a besoin de plus que ça la solution c'est qu'elle soit étudiée dans l'école, la question qui se pose c'est comment faire pour aboutir à son intégration dans l'enseignement en Algérie ?
    Par jt kabyleIl y a 5 ans
    KABACHE mALIK
    pour ceux qui ne savent pas ,je ne voudrai pas qu'ils vivent ce que nous avons vécu pendant les événements du printemps noir,moi j'ai vu deux de mes amis tomber sous les balles assassines des gendarmes,l'un d'entre eux a même été achevé par terre avec l'expression que le gendarme a dise et je cite:" meurs sale chien",moi je suis blessé par trois à balles à blanc ,deux bombes lacrymogènes ,et je suis aussi blessé dans mon amour propre car les gendarmes nous ont traités de traitres ,de fils de DE GAULE,de juifs ,de séparatiste et d'ennemis de l'Algérie ,alors que nos revendications sont légitimes,des revendications démocratiques et citoyennes ,les événements du'octobre88 ,la décennie noire de l'Algérie,l'année du boycott,la mort de Matoub et puis le printemps me hantent et me hanteront toujours mais c'est aussi mon essence et ma source d'énergie pour continuer le combat pour notre belle Patrie
    Malik KABACHE
    Par KABACHE mALIKIl y a 6 ans
    abder HALIT
    Merci Zimu !

    il n'y a rien à retoucher dans la chanson. pour ceux qui veulent vraiment être objectif envers eux-mêmes, envers l'histoire et envers la mémoire. c'est le sentiment oh! combien vrai de tous ceux qui ont vu de près ce qui s'est passé pendant, après et autour de ces tristement célèbres évènements de kabylie: "le printemps" n'est noir que pour ceux qui ont vu le soleil s'éteindre définitivement dans leurs yeux. Merci encore Zimu
    Par abder HALITIl y a 7 ans
    ZIMU
    atrdamscj,
    Effectivement, la fin de la version de l'album parle toujours du rejet des pères des victimes de l'indemnisation proposée par le pouvoir. J'ai écouté quelques amis présent lors de l'enregistrement. Je le regrette un peu aujourd'hui d'ailleurs.
    Par ZIMUIl y a 7 ans
    boudj
    a zimu cette chanson est très touchante, merci beaucoup.
    toutefois j'ai une remarque à faire, voila je viens d'acheter l'album "APIPRI KAN" et j'ai constaté que la fin de cette chanson est différente entre l'album et celle ci sur daily motion.
    voila ça reste juste une remarque mais le sens de la phrase est tel que ce n'est pas un détail et je suis sur qu'il y a une explication au fait que vous ayez changé!!?
    Par boudjIl y a 7 ans
    Voir plus de commentaires