Marioupol veut tenter de barrer la route aux forces pro-russes

294 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les habitants de cette ville portuaire ukrainienne ont creusé des tranchées et monté des barricades de sacs de sable, à l’est. Selon la télévision ukrainienne, des chars russes, maquillés pour ressembler aux chars séparatistes, se trouvaient en fin de journée à seulement 20 km de la ville.

“Je suis journaliste, mais avant tout, je suis une habitante de Marioupol. Hier, je suis venue ici pour filmer les gens au travail, aujourd’hui je suis venue aider, parce que personne d’autre que nous ne défendra notre ville.”(Tatyana Ignatchenko)

Marioupol est un port stratégique de 460 000 habitants, à près de 100 km au sud de Donetsk.
Elle se prépare donc au pire alors que la semaine dernière, les rebelles ont ouvert un nouveau front non loin de là, à Novoazovsk, sur les bords de la mer d’Azov, et que ces trois derniers jours, ils ont réussi à desserrer l‘étau des forces ukrainiennes pour reprendre du terrain à l’est de la ville de Louhansk.

Le porte-parole du conseil national de sécurité et de défense, a confirmé que “des chars russes étaient entrés dans le village de Novosvitlivka, près de Louhansk, et avaient tout rasé”. “Selon des experts”, dit-il, “l’armée russe agit comme en Tchétchénie détruisant tous les bâtiments, pensant que des ennemis s’y cachent.”

Pour Kiev et les Occidentaux, cette inversion de la tendance sur le terrain est la conséquence de l’arrivée d’une colonne de blindés et de troupes russes pour renforcer la rébellion qui menaçait d‘être vaincue. Même si Moscou continue de nier.

0 commentaire